Angie, sa dounia, son din, et ses soeurs mortelles

requête de cheikh Albani radia Allah anahou

bismillah r rahmani r rahim

 

je transfère

 

السلا م عليكم و رحمة الله و بركاته



Dernières consignes ‘wassiyya’ de l’imâm El-Albâni


Je
conseille à ma femme, à mes enfants, à mes amis ainsi qu’à tous ceux
qui m’aiment et à qui arrive la nouvelle de ma mort, qu’ils fassent
pour moi (en premier lieu) des invocations en vue du pardon et de la
clémence. Et qu’ils ne pleurent pas avec exagération ou voix haute.




Deuxièmement : qu’ils
s’empressent de m’enterrer, et qu’ils ne divulguent l’information à mes
proches et frères que selon le besoin pour accomplir l’obligation
funéraire. Que s’occupe de mon lavement ‘Izzat Khadir Abou-Abdillah,
mon voisin et ami sincère, et ceux qu’il choisira lui même pour l’aider
à accomplir cette tâche.




Troisièmement : choisir
de m’enterrer dans le lieu le plus proche, pour que ceux qui portent
mon corps ne soient pas obligés de le mettre dans une voiture, et
qu’ainsi les suiveurs montent aussi dans leurs voitures. Et que la
tombe soit faite dans un vieux cimetière, où le risque que les tombes
soient retournés est minime. Que ceux qui seront dans le pays où je
vais mourir, n’informent pas ceux qui sont à l’extérieur du pays, même pas mes enfants, et encore moins les
autres, qu’après m’avoir inhumé, pour éviter que les sentiments
interviennent et que cela soit une cause de retardement de mes
funérailles. En implorant le Seigneur, que je Le retrouve alors qu’Il
m’a pardonné mes péchés……



J’offre ma bibliothèque, dans son entier,
avec ce qu’elle contient comme livres édités, photocopiés, ou
manuscrits de mon écriture ou celle d’un autre, à la bibliothèque de
l’université islamique de Médine, car j’en garde de bons souvenirs dans
l’appel au Livre et à la Sounna sur la voie des pieux ancêtres, lorsque
j’y étais enseignant. J’implore Allah glorifié et exalté soit-Il de
rendre cette bibliothèque utile pour les lecteurs comme elle m’a été
utile, et que je bénéficie de la sincérité des étudiants et de leurs
prières pour moi.



Ô Seigneur! Inspire- moi pour que je rende grâce au bienfait dont Tu
m'as comblé ainsi qu'à mes père et mère, et pour que je fasse une bonne
œuvre que Tu agrées. Et fais que ma postérité soit de moralité saine.
Je me repens à Toi et je suis du nombre des Soumis.








Le 27 Joumada al-Oula 1410 de l’Hégire


Texte publié par le centre de l’imâm El-Albâni : albani-center.com

Traduit par Abou-Abdillah El-Wahrâni

Equipe Alminhadj.com



23/09/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres