Angie, sa dounia, son din, et ses soeurs mortelles

Al Boukhary 2

Au Nom d'Allah, le Tout-Miséricordieux le Tout Clément.




Il a été consenti à l'unanimité que l'œuvre de l'Imam Al-Boukhâri est la plus authentique de toutes les autres œuvres dans le domaine de la littérature du Hadîth. La totalité des interprètes musulmans ont été unanime à affirmer que l'ouvrage les plus authentiques après le Livre d’ Allah (le Coran) est le Sahih Al-Boukhâri.
L’imam Al-Boukhâri naquit le 13ème jour du mois de Chawwâl en l’année 194H, à Boukhârâ, le territoire de Khourâsân (le Turkistân Ouest). Son nom complet est Mohammed ibn Ismaîl Ibn Al-Moughîrah Al-Boukhâri.

Son père mourut alors qu’il était un jeune enfant et c’était sa mère qui l’éleva. A l’âge de dix ans, il commença à acquérir la connaissance du Hadîth. Il voyagea à Makka à l’âge de seize ans accompagné par sa mère et son frère aîné. Il parait que l’Imam Al-Boukhâri aima Makka et ses interprètes, car il choisit de rester à Makka et offrir ce qu’il avait sa mère et son frère. Il passa deux années à Makka, puis il se rendit à Al-Madîna. Après avoir resté six années à Al-Hijâz (Makka et Madîna), il partit pour Al-Basrash, Al-Koufa et baghadad et visita beaucoup d’autres territoires y compris l’Egypte et la Syrie. Il visita Bagdad plusieurs fois et y rencontra beaucoup d’Oulémas y compris l’Imam Ahmad ibn Hanbal.

De par son honnêteté et sa gentillesse et le fait qu’il était digne de confiance, il était à l’écart des princes et des souverains de craintes qu’il ne soit amené à torde la vérité pour leur faire plaisir.

Les récits sur la persévérance de l'Imam Al-Boukhâri à rassembler les Hadîths sont nombreuses. Il ne cessa de voyager vers l'un ou l'autre territoires islamique pour rassembler les précieux propos du noble Prophète Mouhammad (Õáì Çááå Úáíå æÓáã). On dit que l'Imam Al-Boukhari avait rassemblé plus de trois cent milles Hadiths et mémorisant deux cents milles dont quelques-uns étaient peu fiables. Il naquit au temps où on falcifiait le Hadith pour faire plaisir aux souverains et aux rois ou pour corrompre la religion la religion de l'Islam. On dit aussi que l’Imam Al-Boukhâri (avant de rassembler Sahih Al-Boukhâri) avait vu dans un rêve, comme s’il était debout devant le Prophète Mouhammed (Õáì Çááå Úáíå æÓáã) portant un chasse-mouches à la main qu’il utilisait pour chasser les mouches autour du Prophète (Õáì Çááå Úáíå æÓáã). L’Imam Al-Boukhâri en demanda à ceux qui interprétaient les rêves, et ils interprétèrent son rêve qu’il chasserait les mensonges attribués au Prophète (Õáì Çááå Úáíå æÓáã).
Chaque fois qu’il enregistrait un Hadîth, il faisait les ablutions effectuait une prière de deux Rakaas et suppliait son Seigneur (Allah). Beaucoup d’Oulémas musulmans avaient essayé de trouver une faille dans cette grande et remarquable collection – Sahîh Al-Boukhâri, mais sans succès. C’est pour cette raison, qu’il est établi sans aucun doute que livre le plus authentique après le Livre d’Allah est Sahîh Al-Boukhâri. L’Imam Al-Boukhâri mourut le premier jour du mois de Chawwâl en l’année 256H. Et fut enterré à Khartank, un village près de Samarkand.





Qu’Allah lui fasse Miséricorde et lui accorde le plus haut degré dans le Paradis.






(Source : Dr Mohammad Mohsin Khân


22/10/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres