Angie, sa dounia, son din, et ses soeurs mortelles

L'importance de prier à l'heure

 bismillah r rahmani r rahim : je transfère

 

 

L'importance du temps des prières

Q : Je suis jeune et assidu à certaines prières à la mosquée, or parfois je les retarde sans aucune raison. Ou lorsque je suis épuisé à cause de mon travail, je dors au moment de la prière du asr ou du Magrib avec l’intention de ne me réveiller qu’après celles-ci. Ma prière est-elle donc acceptée lorsque je la prie à mon réveil ?

Il m’arrive aussi, sans être fatigué, de laisser passer la prière du asr, du magrheb ou du isha ou même deux prières qui se suivent. Quel est la position juridique de mon acte ? Qu’Allah vous récompense !
 
R : Allah a dit :

«La prière demeure, pour les croyants, une prescription, à des temps déterminés.»


(Sourate el-Nissa 103)

Ce verset nous prouve que la prière obligatoire a des heures précises. Il est donc interdit de la faire sortir de son temps, et quiconque l’aura fait sans raison religieuse l’aura négligée.

 

Allah a certes dit :

« Puis leur succédèrent des générations qui délaissèrent la prière et suivirent leurs passions. Ils se trouveront en perdition »

(sourate 'Myriam' verset 59)

Et le sens de "délaisser la prière" est : la retarder de son temps, et non l’abandonner totalement comme l’ont interprétés la plupart des imams.

 

Il a été rapporté qu’Abou Bakr (Qu’Allah soit satisfait de lui) a dit : « Appartient à Allah des actes de nuit qu’Il n’accepte pas le jour, et des actes de jour qu’il n’accepte pas la nuit »

 

Et dans l’authentique (de Boukhari) le Prophète Õáì Çááå Úáíå æ Óáã  a dit :

 

« Celui qui manque la prière du Asr, son action est vaine »

et dans une autre version il a dit :

 

« Celui qui manque la prière du Asr, est semblable à celui à qui on a pris sa famille et ses biens »
 
Le manquement ici, signifie le dépassement du temps de l’Asr.
 
 Il est donc obligatoire à tout musulman d’accomplir la prière à son heure [et en commun à la mosquée pour les hommes], même s’il est fatigué à cause de son travail. Il lui est même obligatoire d’abandonner son travail à l’heure de la prière pour l’accomplir.
 
  • Fatwa de cheick Fawzen tirée de son recueil de fatwas
  • Tome 2 fatwas n°46


19/10/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres