Angie, sa dounia, son din, et ses soeurs mortelles

femme remariée avec enfant, à qui incombe la responsabilité des enfants?

Bismillah r Rahmani r Rahim

 

je transfère

 

Question :

      

Nous sommes quelques sœurs divorcées avec des enfants, puis remariées hamdouli ALLAH.

      

Mais face aux comportements similaires de nos nouveaux époux nous nous posons la question du rôle qu'ils    doivent avoir avec nos enfants, qui ne sont pas les leurs et qui sont donc leurs beaux enfants.

      

En effet nos époux, de qui nous attendons de l'aide dans l'éducation de nos enfants, se montrent    indifférents à leurs égards.

      

Donc la question est de savoir s'ils ont un rôle et une responsabilité avec nos enfants ou non, sachant    que les pères sont toujours vivants mais peu actifs à ce niveau.

      

Barak Allah ou fikoum

      

Sheikh Djamel Al-Harithi (qu’Allah le préserve) répond    :

      

La femme avant qu’elle se marie une seconde fois, il faut préalablement qu’elle trouve un accord et un terrain d’entente    avec son futur mari pour ce qui est de l’éducation de l’enfant et du rôle qu’il va jouer envers lui.

      

Sachant que cet homme là n’a pas la responsabilité et la charge (nafaqa) de ces enfants du premier mariage (cela incombe    au premier mari et même si la sœur se remarie il doit subvenir aux besoins de ses enfants).

      

Nous rappelons pour ce qui est du futur mari, qu’il craigne Allah ‘aza oua jal et qu’il s’efforce d’avoir le rôle d’un    véritable père envers ces enfants en tenant compte qu’Allah tabaraka oua ta’ala le récompensera pour cela et tout ce qu’il mettra en œuvre pour que ces enfants grandissent suivant les    enseignements du Coran et de la Sounna, cela il le retrouvera le jour du jugement et également dans cette vie d’ici bas, car ils n’oublieront pas ce qu’il a fait pour eux et le jour ou il sera    vieux et qu’il auront besoin d’eux alors ils seront présent pour l’aider et le réconforter dans les épreuves de la vieillesse.

      

De plus, cela va engendrer une augmentation de l’amour de sa femme (à travers ses enfants) et son comportement envers lui    sera certainement de la bienfaisance (al ihssan).

      

Sachant que ce qui va advenir dans son cœur sera beaucoup plus fort de ce qui va apparaître dans ses actes.

      

Elle va goutter réellement au bonheur, ce qui va générer une harmonie dans le couple et une relation soudée.

      

[Abdelmalik Abou Adam al-firansi le 18/06/1429 – 21/07/2008 Joubail – Arabie Saoudite]

copié de dourouss-abdelmalik.com

Cheikh Djamel Al-Harithi

 



15/10/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres