Angie, sa dounia, son din, et ses soeurs mortelles

ahadith concernant le ramadan

Bismillah r Rahmani R Rahim

Ramadan et jeun



Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Le jour du doute
D'après Sila Ibn Zoufar (qu'Allah l'agrée), nous étions auprès de Amar Ibn Yasir lorsque quelqu'un a apporté une chèvre, Ammar a dit: «Mangez!» Alors quelqu'un de l'assemblée s'est écarté et a dit: «Je jeûne». Alors Ammar a dit: «Celui qui jeûne le jour sur lequel les gens doutent a certes désobéi à Abou Al Qasim».
(Rapporté par Tirmidhi et authentifié par cheikh Albani dans son Tahqiq de Sunan Tirmidhi n°686)

- Le jour du doute est le 30e jour de Cha'ban, il est nommé ainsi car le mois de Cha'ban peut ne faire que 29 jours donc il y a un doute sur le fait que ce jour soit un jour du mois de Ramadan ou pas.

- Abou Al Qasim est la kounia (surnom) du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui).

- Nous remarquons que dans ce hadith le compagnon Ammar Ibn Yasir n'a pas dit «le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit»; pourtant ce type de hadith chez les savants de ce domaine a le même statut qu'une parole attribuée de manière claire au Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) car il n'est pas possible qu'un compagnon affirme d'une chose qu'elle est une désobéissance au Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) si il n'a pas appris cela de lui


D'après Abou Houreira (qu'Allah l'agrée), le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit: «Que l'un d'entre vous n'avance pas ramadan en jeûnant un jour ou deux avant, sauf si il s'agit d'un homme qui a l'habitude de jeûner, alors qu'il jeûne ce jour».
(Rapporté par Boukhari n°1914 et Mouslim n°1082)

D'après Abou Oumama (qu'Allah l'agrée), le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit: «Celui qui jeûne un jour dans le sentier d'Allah, Allah met entre lui et le feu un fossé équivalent à ce qu'il y a entre le ciel et la terre».
(Rapporté par Tirmidhi et authentifié par cheikh Albani dans silsila sahiha n°563)


D'après 'Ubayd Ben Utba, Ibn 'Abbas -Radhi Allahu Anhu - dit: " Le prophète -Ala Salaatu Wa Selem- était le plus généreux des hommes, et l'était plus encore en ramadan quand il recevait [l'archange] Djibril, Djibril (Salut sur lui) lui rendait visite chaque nuit du ramadan, et ce ce jusqu'à la fin de ce mois durant lequel prophète -Ala Salaatu Wa Selem-lui récitait le Coran. Lorsque Djirbil (Salut sur lui) rencontrait le prophète -Ala Salaatu Wa Selem -celui-ci se montrait plus généreux que le vent envoyé [pour amener la pluie ]. [N°1902 Sahih Al Bukhari]D'après Anas-Radhi Allahu Anhu- le prophète -Ala As Salaatu Wa Selem - dit :" Aucun d'entre vous n'est vraiment croyant que lorsqu'il aime pour son frère ce qu'il aime pour sa propre personne. [n°13 Sahih Al Bukhari ]



D'après Abou Houreira (qu'Allah l'agrée), le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit: «Quel bon sahour pour le croyant sont les dattes».
(Rapporté par Abou Daoud n°2345 et authentifié par cheikh Albani dans sa correction de Sunan Abi Daoud)

D'après Abou Said Al Khoudri (qu'Allah l'agrée), le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit: «Le sahour (*) est en entier une bénédiction, ne le délaissez pas même si l'un d'entre vous ne prend qu'une gorgée d'eau car certes Allah et ses anges prient (**) sur ceux qui prennent le sahour».
(Rapporté par Ahmed et authentifié par cheikh Albani dans Sahih Taghrib n°1070)
(*) Le Sahour est le nom du repas que l'on prend à la fin de la nuit.
(**) Les savants expliquent que la prière d'Allah signifie le fait qu'il mentionne son serviteur auprès des anges qui lui sont rapprochés et la prière des anges signifie le fait qu'ils font des invocations pour la personne.


Le Prophète Muhammad Salla Allahu 'alayhi wa sallam a dit :
« Quiconque donne de la nourriture à quelqu’un pour rompre son jeûne aura la même récompense sans aucune altération. Sa récompense sera égale que celle de celui qui aura jeûné. ».
Hadith rapporté par al-Tirmidhi, 3/171 ; Sahih-al-Targhib, 1/451 ]
(Cheikh al-Islam Ibn Taymiya RahîmouAllah à dit : « Ce qui est sous-entendu dans ce hadith est que celui qui donne doit donner jusqu’à ce q ue l’autre soit satisfait. » Un grand nombre de pieux prédécesseurs préféraient les pauvres à eux-mêmes quand il s’agissait de rompre le jeûne. Parmi eux il y avait ‘Abd-Allah ibn ‘Umar , Malik ibn Dinar, ahmad ibn Hanbal et d’autres encore [ qu'Allah soit satisfait d'eux ]. 'Abd-Allah ibn ‘Umar Radhi Allah 'Anhou ne rompait pas le jeûne tant qu’il n’y avait pas d’orphelins et de nécessiteux avec lui


Ibn ‘Abbas Radhi Allah 'Anhou a dit :
>.

(Il faut être généreux dans le sens où il faut partager son savoir, donner de l’argent et user de son statut social d’autorité ou encore de ses atouts physiques pour venir en aide aux autres. Il faut bien évidemment adopter un bon comportement).
[ Hadith rapporté par al-Bukhari, al-Fath, no.6 ]


Comment rompre le Jeûne

Anas Radhi Allah Anhou a dit :
Il faut rompre le jeûne à la manière qui nous est décrite par Anas Radhi Allah 'Anhou dans le hadith.
Dans ce dernier, Anas Radhi Allah 'Anhou nous raconte que le Prophè te Salla Allahu 'alayhi wa sallam rompait son jeûne avec des dattes fraîches avant de faire sa prière. S’il n’avait pas à sa disposition des dattes fraîches alors il prenait des dattes sèches. Et s’il n’avait pas de dattes sèches, alors il buvait de l’eau à toutes petites gorgées. » . [ Hadith rapporté par al-Tirmidhi, 3/79 et d’autres. D’après lui, il s’agit d’un hadith quasiment hasan. Il a été classé comme sahih dans al-’Irwa’, no.922.



04/08/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres