Angie, sa dounia, son din, et ses soeurs mortelles

AHADITH Concernant le hajj, Mekka, et lieux sacrés

Bismillah r Rahmani R rAHIM

 

 

D'après Ibn Abbas (qu'Allah l'agrée), le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit: «Empressez vous de faire le hajj car certes l'un d'entre vous ne sait pas ce qui pourrait l'en empêcher».
(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Al Irwa n°990)

Et dans une autre version rapportée par Al Bayhaqi, toujours d'après Ibn Abbas (qu'Allah l'agrée), le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit: «Empressez vous de sortir vers Mekka car certes l'un d'entre vous ne sait pas ce qui pourrait le toucher comme maladie ou comme besoin».
(voir Sahih Al Jami n°3990)

 

 

D'après Jabir (qu'Allah l'agrée), le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit: «Ceux qui font le hajj et la omra sont les invités d'Allah, il les a invité et ils ont répondu et ils lui ont demandé et il leur a donné».
(Rapporté par Rapporté par Al Bazar et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1107)

 

 

D'après Ibn Omar (qu'Allah l'agrée), un homme a interrogé le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui): Quel est le meilleur hajj? Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit: « Celui dans lequel on lève la voix pour la talbiya (1) et dans lequel on fait couler le sang (2)». Puis l'homme a dit: Et quel est le chemin (3) ? Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit: «La nourriture et la monture».
(Rapporté par Ibn Maja et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1131)

(1) La talbiya est un dhikr que le pèlerin répète durant son hajj.
(2) Faire couler le sang signifie égorger une bête.
(3) Le chemin dont parle le hadith est tiré du verset 97 de la sourate 3: «Et c'est un devoir envers Allah pour les gens de faire le hajj pour celui qui a la capacité du chemin».

 

D'après Abou Houreira (qu'Allah l'agrée), le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit: « Celui qui part pour faire le hajj et meurt, il lui est inscrit

la récompense du pèlerin jusqu'au jour de la résurrection. Celui qui part pour faire la omra et meurt, il lui est inscrit la récompense du mou'tamir jusqu'au jour de la résurrection. Celui qui sort pour combattre et meurt, il lui est inscrit la récompense du combattant jusqu'au jour de la résurrection ».
(Rapporté par Abou Ya'la et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1114)

 

 

 D'après Abou Houreira (qu'Allah l'agrée), le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a été interrogé: Quel est le meilleur acte? Il a répondu: «La foi en Allah et son Prophète». On lui a dit: Puis quoi? Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit: «Le djihad dans le sentier d'Allah». On lui a dit: Puis quoi? Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit: «Le hajj mabrour (*)».
(Rapporté par Boukhari et Mouslim, authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n° 1094)

(*) Mabrour veut dire accomplie avec piété.

 

D'après Ibn Abbas (qu'Allah l'agrée), le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit: « Lorsque Ibrahim est venu vers le lieux où les rites sont pratiqués, Chaytan s'est présenté à lui près de la stèle aqaba, Ibrahim l'a alors lapidé de sept pierres jusqu'à l'enfoncer dans la terre. Puis il s'est présenté à lui près de la seconde stèle, Ibrahim l'a alors lapidé de sept pierres jusqu'à l'enfoncer dans la terre. Enfin il s'est présenté à lui près de la troisième stèle, Ibrahim l'a alors lapidé de sept pierres jusqu'à l'enfoncer dans la terre ». Ibn Abbas a dit : C'est le Chaytan que vous lapidez et la voie de votre père Ibrahim que vous suivez.
(Rapporté par Ibn Khouzeima et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1156

 

 

D'après Anas Ibn Malik (qu'Allah l'agrée), le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a fait la station à arafat et peu avant que le soleil ne se couche il a dit: « Oh Bilal, fais taire les gens afin que je parle ». Bilal se leva et a dit: Taisez vous pour le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) et les gens se sont tus. Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit alors: « Jibril est venu me voir auparavant et il m'a passé le salam de mon Seigneur et il a dit: Certes Allah a pardonné aux gens de arafat, au gens du mach'ar (*) et il prend en charges leurs obligations ». Omar Ibn Al Khatab se leva et dit: Est-ce que cela est spécial pour nous? Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit: « Cela est pour vous et pour ceux qui viennent après vous jusqu'au jour de la résurection ».
(Rapporté par Ibn Al Moubarak et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1151)

(*) Le mach'ar signifie Mouzdalifa qui est un des endroits sur lesquels les pèlerins doivent stationner

 

D'après Oumayr (qu'Allah l'agrée), j'ai dit à Ibn Omar (qu'Allah l'agrée), pourquoi est-ce que je te vois toucher que ces deux coins: la pierre noire et le coin yéménite (*)? Ibn Omar a dit: Je fais cela car j'ai entendu le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) dire: «Certes le fait de toucher ces deux, efface les péchés».
(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1139)

(*) Le coin yéménite et la pierre noire sont deux coins de la Ka'ba.

 

D'après Sahl ibn Sa'd (qu'Allah l'agrée), le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit: «Il n'y a personne qui fait la talbiya (*) sans que ne fasse la talbiya tout ce qui se trouve à sa droite et à sa gauche comme pierres, arbres ou terres».
(Rapporté par Tirmidhi et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1134)

(*) La talbiya est un dhikr que le pèlerin répète durant son hajj.

 

D'après Ibn Abbas (qu'Allah l'agrée), un homme qui faisait la station à arafat avec le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) tomba de sa monture et mourut. Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit: «Lavez le avec de l'eau et du sidr (1), enveloppez le dans ses deux habits, ne lui mettez pas de parfum et ne couvrez pas sa tête car il sera certes ressuscité le jour du jugement en faisant la talbiya (2)».
(Rapporté par Boukhari et Mmuslim, voir Sahih Targhib n°1115)

(1) Le sidr est une plante dont les feuilles ont une bonne odeur.
(2) La talbiya est un dhikr que le pèlerin répète durant son hajj.

 

 
 




 

D'après Ibn Omar (qu'Allah l'agrée), un homme parmi les ansars est venu voir le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) et lui a dit: Oh Messager d'Allah, je suis venu t'interroger sur certaines paroles. Le prophète (bénédiction et salut soient sur lui) lui a dit: «Assied toi». Un homme de Thaqif est venu et a dit: Oh Messager d'Allah, je suis venu t'interroger sur certaines paroles. Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit: «L'ansari t'a précédé». L'ansari a dit: C'est certes un étranger et l'étranger a un droit ainsi commence par lui.

Alors le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) s'est tourné vers le thaqafi et a dit: «Si tu veux je t'informe de ce sur quoi tu es venu m'interroger et si tu veux tu m'interroge et je te répond» l'homme a dit: Informe moi de ce sur quoi je suis venu t'interroger.

Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit: «Tu es venu m'interroger sur l'inclinaison, la prosternation, la prière et le jeûne» l'homme a dit: Par celui qui t'a envoyé avec la vérité, tu n'as rien manqué de ce que j'avais à l'esprit. Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit: «Lorsque tu fais l'inclinaison pose tes mains sur tes genoux, puis écarte tes doigts, puis garde cette position jusqu'à ce que chaque membre prenne sa place. Lorsque tu te prosternes places bien ton front et ne picore pas et prie au début de la journée et à la fin» L'homme a dit: Oh Envoyé d'Allah, et si je prie entre ces deux moments? Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit: «Tu es alors un prieur et jeûne chaque mois le 13, le 14 et le 15».

Alors le thaqafi se leva et le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) se tourna vers le ansari et il lui a dit: «Si tu veux je t'informe de ce sur quoi tu es venu m'interroger et si tu veux tu m'interroge et je te répond» L'homme a dit: Non oh Envoyé d'Allah, informe moi de ce sur quoi je suis venu t'interroger. Le Prophète a dit: « Tu es venu m'interroger sur la récompense du pèlerin lorsqu'il sort de chez lui, sur sa récompense lorsqu'il stationne à 'arafat, sur sa récompense lorsqu'il lapide les stèles, sur sa récompense lorsqu'il rase sa tête et sur sa récompense lorsqu'il termine le dernier tawaf autour de la maison» L'homme dit: Oh Envoyé d'Allah, par celui qui t'a envoyé avec la vérité, tu n'as rien manqué de ce que j'avais à l'esprit. Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit: «Sa récompense lorsqu'il sort de sa maison est que sa monture ne fait pas un pas sans qu'Allah ne lui inscrive une bonne action ou ne lui efface un péché, lorsqu'il stationne à 'arafat alors certes Allah descend au ciel de la vie d'ici-bas et dit: Regardez mes serviteurs les cheveux décoiffés et plein de poussière, je vous prend comme témoin que je leur ai pardonné leurs péchés même si leur nombre est comme les gouttes dans le ciel ou les grains de sable d'un désert. Lorsqu'il lapide les stèles, personne ne connait sa récompense jusqu'à ce qu'il soit ressuscité le jour du jugement. Lorsqu'il rase sa tête, il a pour chaque cheveux une lumière le jour du jugement et lorsqu'il termine son dernier tawaf il sort de ses péchés comme le jour où sa mère l'a mis au monde».
(Rapporté par Ibn Hibban et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Taghrib n°1155)

 

D'après Anas Ibn Malik (qu'Allah l'agrée), le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a fait le hajj sur une monture dont la selle était usée, il était vêtu d'un vieil habit qui valait quatre dirham ou moins que cela puis il a dit: «Oh Allah, ceci est le hajj dans lequel il n'y a pas d'ostentation dans les actes ni dans les paroles».
(Rapporté par Tirmidhi dans Chamail et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1122)

 

D'après Ibn Omar (qu'Allah l'agrée), le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit: «Profitez de cette maison (*) car elle a certes été détruite deux fois et la troisième fois elle sera élevée».
(Rapporté par Al Bazar et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1110)

(*) Il s'agit de la maison sacrée : La Ka'ba

 

D'après Ibn Chamasa (qu'Allah l'agrée), nous étions auprès de Oumrou Ibn Al Ass lorsqu'il était sur le point de mourir. Il a pleuré longuement et a dit: Lorsque Allah a mis l'Islam dans mon coeur, je me suis rendu auprès du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) et j'ai dit: Oh messager d'Allah, tends ta main droite afin que je te prête serment d'allégeance. Il a tendu sa main et j'ai fermé la mienne. Il m'a dit: «Qu'as tu oh Oumrou?» J'ai dit: Je veux mettre une condition. Il m'a dit: «Que veux-tu mettre en condition?» J'ai dit: Qu'il me soit pardonné. Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a alors dit: «Ne sais-tu pas oh Oumrou que l'Islam efface ce qui le précède, que la hijra efface ce qui la précède et que le hajj efface ce qui le précède?».
(Rapporté par Rapporté par Ibn Khouzeima et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1097)

 

 

Omar Ibn Al Khatab (qu'Allah l'agrée) a dit: «Celui qui a la capacité de faire le pèlerinage et ne le fait pas, peu importe pour lui qu'il meurt juif ou chrétien».
(Rapporté par Al Isma'ili et authentifié par Ibn Kathir dans son tefsir sourate du verset 97 de la sourate 3 et dans Mousnad Al Farouq vol 1 p 292)



22/09/2011
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres