Angie, sa dounia, son din, et ses soeurs mortelles

Paroles et sagesses de salafs à méditer

BISMILLAH R RAHMANI R RAHIM

 

JE TRANSFERE

 

 

QUELQUES  SAGESSES DES SALAFS SALIHS

 

‘Omar ibn ‘Abd  el ‘Aziz, rahimhuLlah, a dit:

  « Ce qui m’ empêche de trop parler est la peur de tomber dans la vantardise »

[Isnad  Hasan - Kitab az-Zuhd ibn el-Mubarak (126)]

Selon ‘Urwa  d’apres son père :

 

« Je n’ai vu personne connaitre aussi bien le Coran, les obligations, le licite,  l’illicite, la poésie, les récits des arabes et les généalogies comme Aicha,  qu’Allah l’agrée »  

[Sifatu-Safwa  (2/17) et al-Hilyah (2/49)]

Fudayl Ibn-’Iyâd  a dit :

 

« Les gens de mérite sont des gens de mérite tant qu’ils ne voient pas leurs  mérites. »  

[rapporté  par Ibn-Jawzy dans Sifatu Safwa]

Mudjâhid  Ibn-Hunayn a dit :

 

« Celui qui chérit son âme avilit sa religion, et celui qui avilit son âme  enrichit sa religion. »  

[rapporté  par Ibn-Jawzy dans Sifatu Safwa]

 

Mouhammad bnou  Mâlik bnou Dayghem a dit : Mawlânâ Abû Ayyûb a dit :  

« Abû Mâlik me dit un jour :

« Prend garde à ta propre âme, car les soucis des croyants dans ce bas-monde n’ont  jamais de fin.

Et  je jure par Allah que si le Jour Dernier n’est pas une cause de bonheur pour le  croyant, deux malheurs se seront alors abattus sur lui : les soucis de ce  bas-monde et l’affliction de l’au-delà ».

 

Je  m’écriais alors : « Je donnerais mon père [en rançon] pour toi [Ô Abû Mâlik]  !

Comment  le Jour Dernier ne serait-il pas une cause de bonheur pour le croyant alors  qu’il peine et se fatigue pour Allah dans ce bas-monde ? ! »

 

[Abû  Mâlik] répondit : « Ô Abû Ayyûb, comment [être sûr de] l’acceptation de nos  actes [par Allah] ?

Comment  [être sûr d’]être sauf ? »

 

Il  dit ensuite : « Il se peut qu’un homme pense avoir amélioré son état, bien  accompli ses sacrifices, purifié son intention, parfait ses actes… pourtant tout  ceci risque d’être rassemblé le Jour de la Résurrection pour lui être jeté au  visage ! »  

[Ibnou  l-Djawzî Sifatou s-Safwah v.3 p.360]

 

Sufyân al-Thawrî  a dit :  

« L’ascétisme dans ce bas-monde c’est la diminution des aspirations, et non pas  manger des nourritures peu agréables ou mettre des habits primitifs. »  

[Kitâb « Madâradj as-Sâlikîn bayna Manâzil Iyâka na'budu wa Iyâka nassta'în » de l'Imâm  Ibn al-Qayyîm, vol-2 p.10-14]

 

Ibrâhîm  An-Nakha’î pleurait auprès de son épouse et elle pleurait auprès de lui, et il  disait :

« Aujourd’hui nos œuvres sont présentées à Allah. » (lundi et  jeudi)

[Sifah  As-Safwah, (2/673)]

 

Sufiyân  Ath-Thawrî a dit :

« Le fait d’avoir beaucoup d’amis est un signe de faiblesse de religiosité. »

[Sifatu  Safwa]

 

Un pieux  prédecesseur a dit :

« La recherche de secours d’une créature auprès d’une créature est semblable à la  recherche de secours du prisonnier auprès d’un autre prisonnier. »  

['Uyub  an-Nafs 1/42-45]

 

Malik ibn Dinar,  rahimahuLlah a dit :

« Les amoureux de la vie terrestre en sont sortis sans en goûter ce qu’elle  contient de meilleur. »

On  luit dit « De quoi s’agit-il ô Abu Yahya ! »

Il  répondit « La connaissance d’Allah azza wa jall. »

[Abu  Nu'aim, ibn Asakir... avec des chaines se renforcant les unes les autres,  parfois cité comme la parole de ibn al-Mubarak]

 

Ash-Shafi’i a  dit :  

« L’agrément des gens est un objectif qui ne peut être atteint, ainsi tu dois te  tenir à ce qui t’améliorera.

Attache-toi  y et délaisse toute autre chose et n’y participe pas. »  

[Lumière  sur la voie des Pieux Précesseurs, p227]

 

Ibn al-Jawzi a  dit :  

« Le désir des sens le plus ordinaire est celui que les femmes  éveillent.

Il  suffit q’un homme voit une femme vêtue de ses vêtements pour qu’il l’imagine  plus belle que son épouse.

Quand  il s’imagine les femmes les plus belles dans lesquelles il ne voit que ce qu’il  y a de beau, il fait tout pour se marier ou pour prendre une  concubine.

Mais  lorsqu’il en a obtenu ce qu’il voulait, il passe son temps à énumérer ses  défauts, défauts auxquels il n’avait pas réfléchi  auparavant.

Il  se lasse alors et se lance vers autre chose. Il ne sait pas que la satisfaction  superficielle de ses désirs renferme parfois des  tourments.»  

[Kitâb «Sayd ul-Khâtir» de Ibn al-Djawzî, p.313]

 

Cheikh al  Albani - RahimahuLLah- a dit: Cœur noir (cartes) Si je  t'aime vraiment pour Allah, je te suis en te conseillant et toi aussi tu dois  faire pareil avec moi. A partir de là, le prix de l'amour en Allah c'est que  nous soyons sincère envers l'autre et ceci par le conseil. Il lui ordonne  le bien et lui interdit le blâmable tout le temps, sans arrêt, il le suit dans  son conseil plus que son ombre. Cœur noir (cartes)

"Par le Temps!  L’homme est certes, en perdition, sauf ceux qui croient et accomplissent les  bonnes œuvres, s’enjoignent mutuellement lavérité et s’enjoignent mutuellement  l’endurance."

  

 

---------------------------------------------------------------------------------------

 

L'Imam Ibn Sirîn a  dit:

"Cette science est une  Religion, alors regardez de qui vous la prenez"

 

 

Ibn Mas’oud dit :

« Le groupe  (d’origine) [Al-Jam'a], c’est ce qui est conforme à la  vérité, même si tu es le seul à la  suivre ».

« Sois vis-à-vis d’Allah le meilleur des gens, et le pire vis-à vis de toi-même et  sois un homme d’entre les hommes. »

 

[Ibn  Hajar " Al-Isti'adaad liyami-lmi'ad "]

 

 

 

Je  dis (Adh-Dhahabi) :« Quelle belle véracité ! De nos jours tu demandes à un stupide jurisconsulte  (faqih) : « Pour qui recherches-tu la science ? »

 

Il  se précipite en répondant : « Je la recherche pour Allah ».

 

Il  ment, il l’a recherché pour cette vie d’ici-bas, et de cette science, il n’en  connait que peu. »

 

[Siyar  a’lam an-nubala, vol.6 p.328]

 

 

 

L’imam Muhammad  ibn Sirin a dit :

 

« Si on te rapporte quelque chose de ton frère, cherche lui une  excuse.

 

Et  si tu n’en trouves pas, alors dit : « peut-être que mon frère à une excuse ». »

 

[Abu  ach-Cheikh al-Asbahani]

 

 

 

On a demandé à  Sahl :

 

« Quelle est la chose la plus pénible pour l’âme ? »

 

Il  répondit : « La sincérité, car l’âme n’a aucune part dans celle-ci. »

 

[cité  dans "Les 6 Perles" Shaykh Abdelmalik Ramadani, p56]

 

 

 

Abou Hâzim a dit  :

 

« Si tu vis à une époque au cours de laquelle on se contente des paroles au lieu  des actes, alors sache que tu fais partie des plus mauvaises personnes et que tu  vis la plus mauvaise époque.»

 

[rapporté  dans Sifat as-Safwa de ibn al-Jawzi]

 

 

 

Abû Ad-Dardâ,  radyAllahu ‘anhu, a dit :

 

« Ô gens de Damas !

 

Venez  écouter le conseil d’un frère !

 

Qu’ai-je  donc à vous voir construire des maisons que vous n’habitez pas, amasser des  biens que vous n‘utilisez pas, poursuivre des rêves que vous n’atteindrez pas  ?

 

Ceux  d’avant vous ont bâti de grandes constructions, eu de grands rêves, amassé  beaucoup de biens, mais leurs rêves les ont trompés, leurs biens sont devenus  poussière et leurs demeures des tombes. »

 

[Qasr  Al-Amal, Ibn Abî Ad-Dunyâ / 160]

 

 

 

Sufiyân Ibn ‘Uyayna :

 

« Celui dont le péché se rapporte à un désir, alors on espère de lui le repentir,  car Adam a désobéi par désir et il lui a été pardonné.

 

Par  contre, si son péché se rapporte à l’orgueil, alors on craint que la malédiction  le touche, car Satan a désobéi par orgueil et il fut maudit. »[Sifatu  Safwa]

 

 

 

Umar b. ‘Abd  Al-Azîz a dit :

 

« Quand Allah retire un bienfait qu’Il a accordé à Son serviteur puis le lui  remplace par la patience, soyez sûr que ce qu’Il lui a accordé en compensation  est meilleur que ce qu’ Il lui a retiré »

 

[Tiré  du kitab Uddatu S-Sâbirîn d'Ibn Qayyim]

 

 

 

Abu ‘Abdallâh  Wahb Ibn Manbah, rahimahullâh, a dit :

 

« La Foi est nue et son vêtement est la piété, sa parure est la pudeur, et sa  richesse, c’est la science. »

 

 

 

[Sifatu-Safwa]

 

Ouwayss Bin ‘Amir Al Qarni, le maitre (le meilleur) des taabi3in (première génération après  les compagnons) et le meilleur des adorateurs après les compagnons, qu’Allah lui  fasse miséricorde, a dit :« Le fait d’ordonner le bien et d’interdire le blâmable ne laisse au croyant aucun  ami : on leur ordonne le bien et ils nous insultent, ils trouvent de l’aide  parmi les débauchés.

 

Et  par Allah !

 

Jusqu’à  ce qu’ils arrivent à m’accuser de choses très graves !

 

Par  Allah !

 

Je  n’arrêterais pas de leur tenir tête, pour leur montrer la vérité d’Allah ! »

 

[Al  i'tisam de l'imam ach-Chatibi (39/1)]

 

 

 

Mâlik Ibn Dînâr  a dit :

 

« Celui qui ne s’approche pas des Paroles d’Allah et ne délaisse pas les  discussions des créatures, a certes peu de science, un cœur aveugle et a gâché  sa vie. »

 

[Rawdah  Al-cUqalâ’ (85)]

 

 

 

‘Umar Ibn ‘Abd  Al-‘Azîz a dit :

 

« Lorsque tu me verras m’écarter de la vérité, attrape mes vêtements, secoue-moi  et dis : qu’as-tu ‘Umar ? »

 

[ibn  Al Jawzi, les pensées précieuses]

 

 

 

L’imam ibn  al-Qayyim qui a dit :

 

« Le plus détesté des hommes auprès d’Allah est l’oisif (inactif), qui n’est  engagé ni dans une activité mondaine ni dans l’effort pour l’au-delà. Il est un  fardeau tant pour ce bas-monde que pour la religion. »

 

  [La  saveur de la prière, p17]


O  ALLAH!  Par Ta miséricorde qui sur tout chose s'étend, je T'implore! Accorde-moi  Ton Pardon!



--

1570636s9w9b2uvdf.gif

 

 

 

---------------------------------------------------------------------------------------

 

L'Imam Ibn Sirîn a  dit:

"Cette science est une  Religion, alors regardez de qui vous la prenez"

 

 

Ibn Mas’oud dit :

« Le groupe  (d’origine) [Al-Jam'a], c’est ce qui est conforme à la  vérité, même si tu es le seul à la  suivre ».


O  ALLAH!  Par Ta miséricorde qui sur tout chose s'étend, je T'implore! Accorde-moi  Ton Pardon


26/07/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres