Angie, sa dounia, son din, et ses soeurs mortelles

Les 10 actes qui repoussent le châtiment

Les Dix actes qui repoussent le Châtiment

Le 24 juillet 2005, par Sounna,

ÞÇá ÔíÎ ÇáÅÓáÇã ÇÈä ÊíãíÉ ÑÍãå Çááå :

ÇáÐäæÈ ãØáÞÇ ãä ÌãíÚ ÇáãÄãäíä åí ÓÈÈ ÇáÚÐÇÈ ¡ áßä ÇáÚÞæÈÉ ÈåÇ Ýí ÇáÂÎÑÉ Ýí Ìåäã ÊäÏÝÚ ÈäÍæ ÚÔÑÉ ÃÓÈÇÈ :

Le Cheikh Al Islam Ibn Taymiyya a dit :

De façon générale, les péchés des croyants sont la cause du châtiment, mais ce dernier dans l’au-delà, en enfer, peut être repoussé par dix causes :

[arabe]ÇáÓÈÈ ÇáÃæá :

ÇáÊæÈÉ º ÝÅä ÇáÊÇÆÈ ãä ÇáÐäÈ ßãä áÇ ÐäÈ áå ¡ æÇáÊæÈÉ ãÞÈæáÉ ãä ÌãíÚ ÇáÐäæÈ : ÇáßÝÑ æÇáÝÓæÞ æÇáÚÕíÇä.[/arabe]

La première cause :

Le repentir : celui qui se repent du péché est comme celui qui n’en avait pas, le repentir est accepté quels que soient les péchés : la mécréance, la perversité et la désobéissance.

[arabe]ÇáÓÈÈ ÇáËÇäí :

ÇáÇÓÊÛÝÇÑ º ÝÅä ÇáÇÓÊÛÝÇÑ åæ ØáÈ ÇáãÛÝÑÉ ¡ æåæ ãä ÌäÓ ÇáÏÚÇÁ æÇáÓÄÇá.[/arabe]

La deuxième cause :

« Al-Istighfar », qui est la demande de l’absolution des péchés, cela fait partie de l’invocation et de la demande.

[arabe]ÇáÓÈÈ ÇáËÇáË :

ÇáÃÚãÇá ÇáÕÇáÍÉ º ÝÅä Çááå ÊÚÇáì íÞæá : Åäøó ÇáÍóÓóäÇÊö íõÐúåöÈúäó ÇáÓøóíøöÆÇÊö ¡ æÞÇá ÇáäÈí Ü Õáì Çááå Úáíå æÓáã Ü : " íÇ ãÚÇÐ ! ÇÊøóÞö Çááåó ÍíËãÇ ßäÊó ¡ æÃÊÈÚö ÇáÓíÆÉó ÇáÍóÓóäÉ ÊóãúÍõåóÇ ¡ æÎÇáÞö ÇáäÇÓó ÈÎáÞò ÍóÓóäò ".[/arabe]

La troisième cause :

Les bonnes actions, Allah dit : « ...Les bonnes œuvres dissipent les mauvaises.... » [1] Le Prophète Õáì Çááå Úáíå æÓáã a dit : « Ô Mu’adh, crains Allah là où tu te trouves, fais suivre la mauvaise action par une bonne, elle l’effacera, et comporte-toi avec les gens de belle manière. »

[arabe]ÇáÓÈÈ ÇáÑÇÈÚ :

ÇáÏÚÇÁ ááãÄãäíä º ÝÅä ÕáÇÉ ÇáãÓáãíä Úáì ÇáãíÊ æÏÚÇÁåã áå ãä ÃÓÈÇÈ ÇáãÛÝÑÉ ¡ æßÐáß ÏÚÇÄåã æÇÓÊÛÝÇÑåã Ýí ÛíÑ ÕáÇÉ ÇáÌäÇÒÉ .[/arabe]

La quatrième cause :

Invoquer Allah en faveur des croyants, car la prière des Musulmans, ainis que leurs invocations, en faveur du mort, est un moyen d’être nettoyé des péchés. Il en est de même concernant leurs invocations et leurs demandes de pardon en dehors de la prière sur le mort.

[arabe]ÇáÓÈÈ ÇáÎÇãÓ :

ÏÚÇÁ ÇáäÈí Ü Õáì Çááå Úáíå æÂáå æÓáã Ü æÇÓÊÛÝÇÑå Ýí ÍíÇÊå æÈÚÏ ããÇÊå º ßÔÝÇÚÊå íæã ÇáÞíÇãÉ.[/arabe]

La cinquième cause :

L’invocation du Prophète Õáì Çááå Úáíå æÓáã, sa demande de pardon durant sa vie et après sa mort comme son intercession le jour du jugement dernier.

[arabe]ÇáÓÈÈ ÇáÓÇÏÓ :

ãÇ íõÝÚá ÈÚÏ ÇáãæÊ ãä Úãá ÕÇáÍ íõåÏì áå ¡ ãËá ãóä íÊÕÏÞ Úäå ¡ æíÍÌøõ Úäå ¡ æíÕæã Úäå.[/arabe]

La sixième cause :

Ce qui est fait après la mort en faveur du défunt comme donner une aumône, faire un pèlerinage et un jeûne en son nom.

[arabe]ÇáÓÈÈ ÇáÓÇÈÚ :

ÇáãÕÇÆÈ ÇáÏäíæíÉ ÇáÊí íßÝÑ Çááå ÈåÇ ÇáÎØÇíÇ º ßãÇ Ýí ÇáÕÍíÍ Úä ÇáäÈí Ü Õáì Çááå Úáíå æÓáã Ü Ãäå ÞÇá : " ãÇ íÕíÈ ÇáãÄãä ãä æÕÈ æáÇ äÕÈ ¡ æáÇ Ûã æáÇ åã ¡ æáÇ ÍÒä æáÇ ÃÐì ¡ ÍÊì ÇáÔæßÉ íÔÇßåÇ ¡ ÅáÇ ßÝÑ Çááå ÈåÇ ãä ÎØÇíÇå " .[/arabe]

La septième cause :

Les difficultés sur terre qui effacent les erreurs (péchés), comme rapporté dans l’authentique où le prophète Õáì Çááå Úáíå æÓáã dit : « Il n’y a pas une chose qui atteint le croyant tels une maladie, une peine, une affliction, un souci, une tristesse, un mal, jusqu’à l’épine qui le pique, sans que par cela, Allah lui efface de ses fautes ».

[arabe]ÇáÓÈÈ ÇáËÇãä :

ãÇ íõÈúÊáì Èöå ÇáãÄãä Ýí ÞÈÑå ãä ÇáÖÛØÉ æÝÊäÉ Çáãáßíä .[/arabe]

La huitième cause :

L’épreuve que le croyant subit dans sa tombe comme pression et le devoir de répondre aux deux anges qui y viennent le questionner.

[arabe]ÇáÓÈÈ ÇáÊÇÓÚ :

ãÇ íÍÕá áå Ýí ÇáÂÎÑÉ ãä ßÑÈ ÃåæÇá íæã ÇáÞíÇãÉ.[/arabe]

La neuvième cause :

Ce qui lui arrive dans l’au-delà comme angoisse et frayeur du Jour du jugement dernier.

[arabe]ÇáÓÈÈ ÇáÚÇÔÑ :

ãÇ ËÈÊ Ýí ÇáÕÍíÍíä Ãä ÇáãÄãäíä ÅÐÇ ÚÈÑæÇ ÇáÕÑÇØ ¡ æÞÝæÇ Úáì ÞäØÑÉ Èíä ÇáÌäÉ æÇáäÇÑ¡ ÝíÞÊÕ áÈÚÖåã ãä ÈÚÖ ¡ ÝÅÐÇ åÐÈæÇ æäÞæÇ ÃÐä áåã Ýí ÏÎæá ÇáÌäÉ.[/arabe]

La dixième cause :

Ce qui est rapporté dans les deux authentiques, quand les croyants traverseront le pont, ils seront debouts sur un pont entre l’enfer et le paradis, et lorsqu’ils règleront (ce qu’il y a entre eux), alors, ils seront autorisés à entrer au paradis.
Post-Scriptum :


Source : Résumé du livre Minhadj Sunnah
Traduit de Sahab.net
Auteur : Ibn Taymiyya qu’Allah lui fasse miséricorde.
Traduction : Abou Safiya, révisé par l’équipe Sounna.com

Notes :

[1] Sourate Hoûd (11), verset 114
 


18/10/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres