Angie, sa dounia, son din, et ses soeurs mortelles

humilité

"Et rappelle, car le rappel profite aux croyants" S.51-V.55

L'HUMILITE

Selon ’Abdoullah Ibn ’Amr Ibn Al-’Ass, qu’Allah l’agrée, qui rapporte qu’Abou Bakr, qu’Allah l’agrée, a dit au Prophète salallahu 3alayhi wa salam :


« Ô Messager d’Allah, enseigne moi une invocation que j’effectuerai dans ma prière ! »
Il lui dit :
« Dis : « Allahoumma inniy dhalamtou nafssiy kathirane wa la yaghfirou adh-dhounouba illa anta fa-ghfirliy
min ’indika maghfira, innaka anta al-ghafourou r-rahim »

[ traduction : Ô Allah, j’ai été très injuste envers moi-même, et nul ne pardonne les péchés à part Toi, donc, pardonne moi,
Tu es certes le Pardonneur, le Très Miséricordieux]

(Rapporté par Al-Boukhari n° 6839)

Cher frère lecteur, médite et réfléchis sur cet extraordinaire hadith ! As-Siddiq (le véridique), Abou Bakr, qu’Allah l’agrée,
demande au Prophète salallahu 3alayhi wa salam de lui enseigner une invocation qu’il effectuerait dans sa prière et il salallahu 3alayhi wa salam
lui répond :

« Dis : « Allahoumma iniy dhalamtou nafssiy kathirane »

[traduction : Ô Allah, j’ai été très injuste envers moi-même]

Et dans une autre version :

« dhoulmane kabirane »

[traduction : d’une grande injustice]

Allahou akbar, Allah est le plus grand ! Que doit donc dire celui d'entre nous qui s'est causé du tort ?!

Mouslim a cité dans son Sahih (n° 6333), selon Abou Hourayra, qu’Allah l’agrée, qui a dit :

« Le Messager d’Allah salallahu 3alayhi wa salam a dit : « Qui parmi vous s’est levé en jeûnant aujourd’hui ? »
Abou Bakr répondit : « Moi. »
Il dit : « Qui parmi vous a suivi un cortège funéraire aujourd’hui ? »
Abou Bakr répondit : « Moi. »
Il dit : « Qui parmi vous a nourri un pauvre aujourd’hui ? »
Abou Bakr répondit : « Moi. »
Il dit : « Qui parmi vous a rendu visite à un malade aujourd’hui ? »
Abou Bakr répondit : « Moi. »
Le Prophète salallahu 3alayhi wa salam a alors dit : « Il n’y a pas une personne en qui sont regroupés tous ces actes sans qu’elle n’entre au Paradis ! »

C’est donc Abou Bakr ! Le meilleur de cette communauté après le Prophète salallahu 3alayhi wa salam, selon le consensus des gens de
la Sounnah sans aucune divergence ! Et celui qui nie le fait qu’il soit un compagnon du Prophète salallahu 3alayhi wa salam,
aura démenti Allah ta3ala dans Sa parole :

ËÇäí ÇËäíä ÅÐ åãÇ Ýí ÇáÛÇÑ ÅÐ íÞæá áÕÇÍÈå áÇ ÊÍÒä Åä Çááå ãÚäÇ

-traduction relative et approchée-

« …deuxième de deux. Quand ils étaient dans la grotte et qu’il disait à son compagnon : « ne t’afflige pas, car Allah
est avec nous. » (Sourate 9 verset 40)

Et celui qui dément Allah aura mécru !

Ainsi (était) Abou Bakr As-Siddiq, qu’Allah l’agrée, le compagnon du Prophètesalallahu 3alayhi wa salam, bien plus, le plus grand
et le meilleur de ses compagnons, à qui le paradis a été annoncé ! Et avec tout cela, le Prophète salallahu 3alayhi wa salam lui apprend
à dire dans son invocation :

« Allahouma iniy dhalamtou nafssiy kathirane »
[traduction : Ô Allah, j’ai été très injuste envers moi-même]

Cher lecteur ! Ne sommes nous pas plus dans le besoin de cette invocation et de cette description (c’est à dire, avoir été très injuste envers soit même) ?

Ne sommes-nous pas pêcheurs tant le jour que la nuit ?

Certes, l’un d’entre nous se réveille en ne se rendant compte que très peu de (ses) péchés et de (ses) erreurs ! Et il ne se rend compte que très
rarement de ses manquements ! Et il ne voit pas meilleur que lui, ni une personne plus ancrée dans la religion que lui !

Donc, par Allah Qui est Le Seul à mériter l’adoration, ceci est un grave danger !

Ainsi, si tu sais, c’est cela le malheur !

Et si tu ne sais pas, le malheur est encore plus grand !

C’est pour cela que j’appelle ma propre âme en premier, ensuite je t’appelle toi lecteur, à nous arrêter sur nos âmes un moment,
et à les examiner. Ainsi qu’à multiplier les demandes de pardon (à Allah), les repentirs et de retourner vers Allah ta3ala !

Ensuite, sache, qu’Allah m’accorde ainsi qu’à toi le succès, que le fait de reconnaître le péché est la voie menant au repentir et une cause de pardon.

Dans le hadith connu parlant de la plus grande manière de demander pardon (à Allah) qui est rapporté par Al-Boukhari,
on y trouve la parole du Prophète salallahu 3alayhi wa salam :

« …je reconnais ma faute, alors pardonne moi, car certes, personne d’autre que Toi ne pardonne les péchés. »

Donc, regrettons nos péchés et nos excès, et nos négligences face aux commandements (religieux).

Certes, la personne sensée, quand elle voit une personne plus âgée qu’elle, dit :
« Il m’a devancé dans l’adoration d’Allah ta3ala. »

Et si elle voit quelqu’un de plus jeune qu’elle, elle dit : « Je l’ai devancé dans les péchés. ».

Et si elle voit des guides suivant la voie droite, elle les aime et elle fait en sorte de les rejoindre.

Et si elle voit des égarés, elle remercie Allah ta3ala, et elle ne se réjouit pas de leur mal, plutôt, elle dit : « Louange à Allah qui m’a
préservé de ce dont Il les a éprouvés, et qui m’a grandement préféré sur beaucoup de Ses créatures. »

Car si Allah avait voulu, il serait comme eux.

Donc, qu’il ne se montre pas hautain, même vis-à-vis des pécheurs et des égarés.

Plutôt, qu’il soit miséricordieux avec eux, compatissant, et qu’il s’efforce de les corriger, tout en détestant ce qu’ils font comme contradictions aux ordres d’Allah et de Son Messager.

Et c’est une conduite subtile à laquelle il faut bien faire attention.

Et je demande à Allah ta3ala qu’Il nous pardonne, ainsi qu’à l’ensemble des musulmans, et qu’Il nous fasse miséricorde, Il est certes le
Pardonneur, le Tout Miséricordieux.

ALLAHUMMA AMINE..

Source :
http://www.facebook.com/l.php?u=http%3A%2F%2Fwww.sahab.net%2Fforums%2Fshowthread.php%3Ft%3D355669&h=888e7


22/10/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres