Angie, sa dounia, son din, et ses soeurs mortelles

Comment invoquer selon la demande

bismillah r rahmani r rahim

 

je transfère

 

D'après Salmane Al Farisi (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Certes Allah est pudique et généreux, il éprouve de la pudeur envers son serviteur lorsqu'il lève ses mains vers lui de les lui rendre vides ».
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°1488 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Abi Daoud)


عن سلمان رضي الله عنه ، قال رسول الله صلى الله عليه و سلم :  إن ربكم تبارك وتعالى حيي كريم يستحيي من عبده إذا رفع يديه إليه أن يردهما صفرا

D'après Anas (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Certes Allah est miséricordieux et généreux, il éprouve de la pudeur que son serviteur lève ses mains vers lui puis qu'il n'y mette pas de bien ».

(Rapporté par Al Hakim et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1636)


عن أنس رضي الله عنه ، قال رسول الله صلى الله عليه و سلم :  إن الله رحيم كريم يستحيي من عبده أن يرفع إليه يديه ثم لا يضع فيهما خيرا

Nous pouvons tirer de nombreux bénéfices de ce hadith, parmi eux:
- Le fait que Allah est pudique et généreux
- Le fait que Allah est miséricordieux
- Le fait que Allah éprouve de la pudeur envers son serviteur lorsqu'il l'invoque en levant ses mains
- Le fait que Allah est élevé au dessus de ses créatures car le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit: « lorsqu'il lève ses mains vers lui ». Les preuves du Coran et de la Sounna sur cela sont très nombreuses et les musulmans sont en consensus sur cela.

L'imam Ibn Qayim Al Djawziya (mort en 751) a dit dans sa poésie sur la croyance An Nouniya:

« ألفًا تدل عليه بل ألفان »

ce qui signifie il y a mille preuves textuelles sur ceci voir même deux milles.

L'imam Othman Ibn Said Al Darimi (mort en 280) a dit dans son ouvrage Al Naqd Ala Bichr Al Marisi p 154: « Les musulmans sont en consensus sur le fait que Allah est au dessus de son trône, au dessus des cieux ».

L'imam Ibn Batta Al Oukbari (mort en 387) a dit dans son ouvrage Al Ibana Al Koubra: « Les musulmans parmi les compagnons du Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui), les tabi'ins et l'ensemble des savants parmi les croyants sont en consensus sur le fait que Allah est au dessus de son trône, au dessus des cieux, il n'est pas à l'intérieur de sa création et sa science englobe toutes ses créatures ».

Le fait que lever les mains fait partie du comportement à adopter durant l'invocation et que cela fait partie des causes d'exaucement des invocations.

Cheikh Otheimine a dit dans Fatawa Fi Salat vol 1 p 806: « Le fait de lever les mains durant l'invocation se divise en quatre catégories:

La première: lorsque le fait de lever les mains est authentifié comme par exemple lorsque le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a levé ses mains dans le sermon du vendredi quand il a dit: « Ô Allah! Donne nous la pluie » et lorsqu'il a dit: « Ô Allah! Autour de nous pas sur nous ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°1014 et Mouslim dans son Sahih n°897)

La seconde: lorsque le fait de ne pas lever les mains est authentifié comme par exemple l'invocation dans le sermon du vendredi dans ce qui est autre que la demande de pluie comme cela est montré dans le hadith qu'a rapporté Mouslim dans son Sahih (n°874) d'après Oumara Ibn Rou'ayba qu'il a vu Bichr Ibn Marwan sur le minbar lever ses mains alors il a dit: « Qu'Allah enlaidisse ses deux mains! J'ai vu le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) qui ne faisait pas plus que cela » et il leva son index.

La troisième: ce qui est apparent dans la sounna est qu'il ne faut pas lever les mains comme par exemple l'invocation dans la prière entre les deux prosternations ou dans le dernier tachahoud, l'invocation d'ouverture de la prière, la demande de pardon après la prière.

Dans ces trois catégories, le jugement est évident car les preuves sont précises sur ces moments.

La quatrième: les autres moments qui ne rentrent pas dans ce qui a été mentionné alors la base est qu'il est préférable de lever les mains car ceci fait partie du comportement durant l'invocation et des causes pour qu'elle soit exaucée ».

 

 

D'après Ibn Abbas (qu'Allah les agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit: « La demande est que tu lèves tes mains à hauteur de tes épaules ou à peu près, la demande de pardon est que tu lèves un seul doigt et la supplication est de tendre tes deux mains ».
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°1491 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Abi Daoud)


عن بن عباس رضي الله عنهما ، قال رسول الله صلى الله عليه و سلم :  المسألة أن ترفع يديك حذو منكبيك أو نحوهما والاستغفار أن تشير بأصبع واحدة والابتهال أن تمد يديك جميعا

Ce hadith nous montre que en fonction de l'invocation que l'on veut faire il y a trois manières de lever les mains:

- La demande normale qui consite à lever les mains à hauteur des épaules en mettant la paume de la main vers le ciel.

D'après Malik Ibn Yasar (qu'Allah les agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Lorsque vous demandez à Allah demandez lui avec la paume de vos mains et ne lui demandez pas par le dos de vos mains ».
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°1486 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Abi Daoud)


عن مالك بن يسار رضي الله عنه ، قال رسول الله صلى الله عليه و سلم :  إذا سألتم الله فاسألوه ببطون أكفكم ولا تسألوه بظهورها

- La demande de pardon qui se fait en levant uniquement un doigt qui est l'index, c'est ce que le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) faisait lors du sermon du vendredi.

D'après Husayn, Oumara Ibn Rouwayba al Thaqafi (qu'Allah les agrée) a vu Bichr Ibn Marwan lever les mains pendant le sermon du vendredi alors qu'il invoquait. Alors Oumara (qu'Allah les agrée) lui a dit: « Qu'Allah enlaidisse ses deux mains, j'ai certes vu le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) et il ne rajoutait rien à ceci » et il a tendu son index.
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°874)


عن حصين ، رأى بشر بن مروان على المنبر رافعا يديه . فقال : قبح الله هاتين اليدين . لقد رأيت رسول الله صلى الله عليه وسلم ما يزيد على أن يقول بيده هكذا . وأشار بإصبعيه المسبحة

- La supplication, qui signifie lorsque la personne est dans une grande détresse et invoque Allah alors elle tend les deux mains vers le haut.

D'après Omar (qu'Allah l'agrée), le jour de la bataille de Badr, le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) regarda vers les associateurs qui étaient au nombre de mille et ses compagnons étaient 319. Le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) se tourna vers la qibla puis il a tendu ses mains et a demandé le secours de son Seigneur: « Ô Allah! Tiens envers moi la promesse que tu m'as faite! Ô Allah! Donne ce que tu m'as promis! Ô Allah! Si ce groupe des gens de l'islam périt tu ne sera plus adoré sur la terre! » Il n'a cessé de demandé le secours de son Seigneur en tendant ses mains et en étant en face de la qibla jusqu'à ce que son habit tombe de ses épaules...
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°1763)


عن عمر رضي الله عنه ، لما كان يوم بدر ، نظر رسول الله صلى الله عليه وسلم إلى المشركين وهم ألف ، وأصحابه ثلاثمائة وتسعة عشر رجلا . فاستقبل نبي الله صلى الله عليه وسلم القبلة . ثم مد يديه فجعل يهتف بربه  اللهم ! أنجز لي ما وعدتني . اللهم ! آت ما وعدتني . اللهم ! إن تهلك هذه العصابة من أهل الإسلام لا تعبد في الأرض  فما زال يهتف بربه ، مادا يديه ، مستقبل القبلة ، حتى سقط رداؤه عن منكبيه


05/06/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres