Angie, sa dounia, son din, et ses soeurs mortelles

Chapitre sur l'excellence de laylat al qadr par Boukhary

Bismillah r Rahmani r Rahim

 

LAYLAT AL QADR

 

chapitre sur l'excellence de la nuit du Destin

 

 

Bismillah r rahmani r rahim

TITRE XXXII

DE L'EXCELLENCE DE LA NUIT DU DESTIN

CHAPITRE PREMIER. - De l'excellence de la nuit du destin. - Le Coran a dit : "Nous l'avons révélé dans la nuit du destin. - Et tu sais bien ce que c'est que la nuit du destin ? - La nuit du destin vaut mieux que mille mois. - Dans cette nuit les anges et l'Esprit (Les commentateurs pensent généralement que cet "Esprit" est l'Ange Gabriel. Mais on donne aussi d'autres explications de ce mot.) descendent avec la permission de Dieu à propos de toute chose. - C'est un temps de salut jusqu'au lever de l'aurore." (sourate XCVII, verset 1 à 5). 
Ibn 'Oyayna dit que les mots du Coran : ما ادراك impliquent que le Prophète avait été informé de la chose, tandis que ما يدريك s'emploient quand le Prophète n'avait pas été instruit de la chose.

1. Selon Abou Horaïra, le Prophète a dit : "Celui qui fait le jeûne du ramadân avec foi et espérance obtiendra le pardon de ses fautes passées. Celui qui priera pendant la nuit du destin avec foi et espérance obtiendra le pardon de ses fautes passées."


CHAPITRE II. - On doit chercher la nuit du destin dans les sept dernières nuits (du Ramadân).

1. D'après Ibn 'Omar, certains compagnons du Prophète virent en songe que la nuit du destin avait lieu dans les sept dernières nuit (du ramadân). L'Envoyé de Dieu dit alors : "Je vois que vos songes concordent pour les sept dernières nuits. Que celui qui voudra trouver la nuit du destin la cherche donc dans les sept dernières nuits."

2. Abou Salama a dit : "Comme j'interrogeai Abou Sa'îd, qui était un de mes amis, il me répondit : "Nous étions en retraite spirituelle avec le Prophète pendant la deuxième décade du ramadân. Dans la matinée du vingtième jour, le Prophète sortit et nous adressa les paroles suivantes : "On m'a montré (en songe) la nuit du destin, puis on m'en a fait perdre le souvenir - ou : j'en ai perdu le souvenir. Cherchez-la dans la dernière décade (du ramadân) parmi les nuits impaires. Je me suis vu (ce jour-là) me prosternant dans l'eau et la boue. Que ceux qui ont fait la retraite spirituelle avec l'Envoyé de Dieu, reprennent leur retraite." Nous la reprîmes. A ce moment nous ne voyions pas dans le ciel le moindre flocon de nuage. (Tout à coup) une nuée arriva et la pluie tomba au point de couler par le plafond de la mosquée qui était fait de branches de palmiers. Le second appel à la prière fait, je vis l'Envoyé de Dieu se prosterner dans l'eau et la boue si bien que j'aperçus des traces de boue sur son front."


CHAPITRE III. - De la recherche de la nuit du destin pendant la dernière décade (du ramadân), d'après 'Orâda.

1. D'après 'Aïcha, l'Envoyé de Dieu a dit : "Cherchez la nuit du destin parmi les nuits impaires de la dernière décade du mois de ramadân."

2. Abou Sa'îd El Khodry a dit : "L'Envoyé de Dieu faisait (dans la mosquée) une retraite spirituelle au mois de ramadân, pendant la deuxième décade du mois. Quand le soir de la vingtième nuit était passé et que la vingt et unième nuit arrivait, il rentrait dans sa demeure et tous ceux qui avaient fait la retraite spirituelle avec lui rentraient chez eux. Un certain mois (de ramadân), il venait d'achever sa retraite spirituelle et allait rentrer chez lui ; à ce moment il fit une allocution aux fidèles et leur ordonna ce que Dieu avait décidé. Ensuite il ajouta : "Jusqu'ici je consacrais à la retraite cette décade, mais il me semble devoir consacrer à la retraite la dernière décade de ce mois. Que ceux qui ont fait la retraite avec moi continuent à la faire avec moi. On m'a montré cette nuit (du destin), puis on m'en a fait perdre le souvenir. Cherchez-la dans la dernière décade et cherchez-la parmi les nuits impaires. Je me suis vu me prosternant dans l'eau et dans la boue." Cette nuit-là la pluie se mit à tomber. Il plut au point que l'eau tomba dans la mosquée à l'endroit où le Prophète faisait la prière la vingt et unième nuit du mois. J'ai vu de mes yeux l'Envoyé de Dieu, et, quand il s'en alla le matin, j'aperçus son visage plein d'eau et de boue."

3. Avec deux isnâd différents, 'Aïcha a dit : "L'Envoyé de Dieu faisait une retraite spirituelle durant la dernière décade du mois de ramadân, et il disait : "Cherchez la nuit du destin dans la dernière décade du mois de Ramadân."

4. D'après Ibn 'Abbâs, le Prophète a dit : "Cherchez-la dans la dernière décade du mois de Ramadân, cette nuit du destin ; qu'il reste à courir du mois neuf nuits (il convient de rappeler que, dans la supputation du temps chez les Arabes, la nuit précède le jour.) qu'il en reste sept, qu'il en reste cinq."

5. D'après Ibn 'Abbâs, l'Envoyé de Dieu a dit : "Elle se trouve dans la dernière décade (du ramadân) ; elle a lieu, c'est à dire la nuit du destin, quand neuf nuits (de cette décade) sont écoulées ou quand il en reste sept à courir."


CHAPITRE IV. - La connaissance de la nuit du destin a été retirée à cause d'une querelle entre des fidèles.

1. 'Obâda ben Es Sâmit a dit : "Le Prophète était venu pour nous enseigner sur la nuit du destin. Deux d'entre les musulmans s'étant alors pris de querelle, le Prophète dit : "J'étais venu pour vous renseigner sur la nuit du destin, mais un tel et un tel s'étant pris de querelle, la connaissance de cette nuit m'a été ôtée. Peut-être cela vaut-il mieux pour vous. Cherchez-la parmi les neuvième, septième et cinquième avant dernières nuits du mois."


CHAPITRE V. - Des pratiques à suivre pendant la dernière décade du mois de ramadân.

1. 'Aïcha a dit : "Quand la dernière décade du ramadân commençait, le Prophète se serrait dans son manteau (cette expression signifie qu'il s'abstenait de tout commerce charnel avec ses femmes), il passait les nuits blanches et tenait tout son monde éveillé."



25/08/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres