Angie, sa dounia, son din, et ses soeurs mortelles

Ahadith sur les aliments

 

bismillah r rahmani r rahim

 

Recueil de ahadith concernant les aliments

Source SAHIH AL BOUKHARY Tome 3

 

 

Pour survivre et pouvoir accomplir nos actes de la vie quotidienne, on doit se nourrir.... De nos jours on peut constater de nombreuses maladies qui découlent d'une mauvaise hygiène alimentaire...Le Coran et la Sunnah nous ont appris à bien manger (cf article : bienséance pendant le repas), mais aussi quoi manger... C'est pourquoi j'ai relevé pour vous les différents ahadith parlant de la nourriture......

 

Allah soubhanaou taala nous donne notre subsistance où que nous soyons.... Certains diront, nous nous obtenons ce que nous avons par le travail... C'est vrai, mais qui te donne cette force, cette volonté, et la patience d'y arriver ??? C'est Allah azawajel.... Alors n'oubliez pas d'invoquer Allah soubhanaou taala, avant et après le repas, de  manger de la main droite de ce qui est devant vous, de ne pas se forcer à manger et manger peu et équilibré...Car les plus rassasiés dans ce monde seront les plus affamés dans l'au-delà....

 

Sur ces quelques mots mes soeurs, je vous laisse apprendre... 

 

De ces mots du QURAN :

 

"vous qui croyez, mangez des choses bonnes que Nous vous attribuons..." S2V172 

 

" faites dépenses sur les choses bonnes que vous aurez acquises" S2V267

 

" mangez des choses bonnes, oeuvrez salutairement ; de ce que vous faites Je suis Connaissant" S23V53

 

 

 

* Abu Musa al Ash ari radi Allah anaou rapporte que le Prophète alayhi salat wa salam a dit : "donnez à manger à qui a faim, visitez les malades et délivrez les prisonniers"

 

 

 

* Abu Hazim rapporte qu'Abou Horayra a dit : "jusqu'à la mort de Muhamed, sa famille ne mangea pas à sa faim plus de trois jours de suite"

 

 

 

* Abu Hazim rapporte qu'Abou Horayra a dit : "j'étais complètement épuisé. Je rencontrai Umar ibn Al Khattab et lui demandai de me récite un verset du livre d'ALLAH. Il entra chez lui et me le récita. A peine avais je fait quelques pas en sortant de chez lui que je tombai face contre tere, tant étaient grands mon épuisement et ma faim. Bientot je vis l'Envoyé d'Allah alayhi salat wa salm debout à mon chevet. O Abou Horeyra me dit-il -Me voici à tes ordres O envoyé d'Allah lui répondis-je; sois heureux. Il me prit alors par la main , me releva, et sachant de quoi je souffrais il m'emmena à sa demeure. Là il me fit apporter un grand bol de lait que je bus. Bois une seconde fois me dit-il. Je bus une seconde fois. Il me répéta encore de recommencer à boire et je le fis jusqu'à ce que mon ventre devint droit comme une flèche"

 

Abou Horayra ajouta : "je rencontrai ensuite Umar et lui racontait ce qui venait de m'arriver. Allah lui dis-je a chargé de ma santé quelqu'un qui en est plus digne que toi O Umar. Par Allah! je t'avais demandé de me réciter un verset et je sais cependant mieux que toi le Coran. - Par Allah! s'écria Umar,il aurait mieux valu pour moi te faire entrer comme hôte dans ma maison que d'avoir par exemple des chameaux roux."

 

 

 

INVOQUEZ ALLAH AU MOMENT DE MANGER ET MANGEZ DE LA MAIN DROITE

 

 

 

Wahb ibn Kaysan a entendu Umar ibn Abi Salama dire : "j'étais enfant et sou sla tutelle de l'envoyé d'Allah alayhi salat wa salam. Comme je mettais la main dans le plat de tous les cotés, L'Envoyé d'Allah alayhi salat wa salam me dit : Enfant, invoque le Nom d'Allah, mange de ta main droite et mange ce qui est devant toi. Depuis ce jour je ne cessai de manger ainsi"

 

 

 

Anas rapporte que le Prophète alayhi salat wa salam a dit : "invoquez le Nom d'Allah, et que chacun de vous mange ce qui est devant lui"

 

 

 

Wahb ibn Kaysan abu Nuaym rapporte que Umar ibn abi Salama, le fils de Umm salama, la femme du prophète (radi Allah ana) : 'un jour je mangeais avec l'Envoyé d'ALLAH ALAYHi salat wa salam, je me mis à prendre des morceaux dans le plat de tous les cotés. "Mange ce qui est devant toi" me dit l'Envoyé d'ALLAH ALAYHi salat wa salam

 

 

 

Ishaq ibn AbdAllah ibn abi Talha a antendu Anas ibn Malik dire : "un tailleur avait préparé un repas et y convia l'ENVOYE d'Allah alayhi salat wa salem. Je me rendis à cette invitation avec l'Envoyé d'ALLAH alayhi salat wa salam, et je vis celui-ci chercher dans tous les coins du plat les morceaux de courge. Depuis ce jour je n'ai cessé d'aimer les courges."

 

 

 

Abi salama a dit : "le Prophète sallALLAHu alayhi wa salam m'a dit : mange avec ta main droite"

 

 

 

Masruq rapporte que Aisha radiAllah ana a dit : "le PROPHETE alayhi salat wa salam, donnait la préférence au coté droit autant que possible qu'il s'agit de faire ses ablutions, de mettre ses chaussures ou de laisser tomber sa chevelure"

 

 

 

___________________________________________________________________________________________________________

 

 

 

d'apres Anas ibn Malik, Abu talha dit à Umm Sulayn : "je viens d'entendre l'Envoyé d'Allah alayhi salat wa salem parler d'une voix affaiblie et je reconnais à cela qu'il a faim. Aurais-tu quelque chose à lui donner?- elle tira des pains d'orge et dénouant sa ceinture, elle attacha ces pains avec l'une de ses extrémités sous mon vetement tandis que l'autre me servait de manteau, puis elle m'envoya chez l'Envoyé d'Allah. Je me rendis chez lui et le trouvai à la mosquée, au milieu des fidèles. Comme je restais debout devant eux, l'Envoyé d'Allah alayhi salat wa salem me dit : c'est abu talha qui t'envoie? oUI repondis-je ; avec quelque chose à manger? Reprit-il ; oui répliquais-je. S'adressant alors à ceux qui l'entouraient, l'Envoyé d'Allah alayhi salat wa salam les invia à se lever et partit. Je partis moi meme en avant et de retour chez abu talha, celui ci dit à umm sulaym : l'Envoyé d'ALLAH A DU MONDE ET NOUS N4AVONS PAS ASSEZ DE VITUAILLES pour les nourrir tous ; Allah et Son MESSager savent mieux que nous ce qui arrivera répondit-elle.

 

Alors Abu talha partit et trouva en route l'Envoyé d'Allah alayhi salat wa salam ; ils revinrent chez abu tahla où ils entrerent tous les deux. - O oum sulaym dit l'Envoyé d'Allah sallAllah alayhi wa salam apporte nous tout ce que tu as. Elle apporta aussitot les pains que le Prophète sallAllah alayhi wa salam ordonna d'emietter, puis umm sulaym les arrosa de beurre qu'elle avait dans une outre et assaisonna le tout. A ce moment l'Envoyé d'ALLAH ALAYHI Salat wa salam prononça telles paroles qu'ALLAH voulut et dit : qu'on fasse entrer 10 personnes. On les fit entrer, elles mangèrent jusqu'à ce qu'elles furent rassasiées et sortirent ensuite. Qu'on fasse entrer dix autres répéta le Prophète sallALLAH ALAYHi wa salem,, on les fit entrer elles mangèrent jusqu'à ce qu'elles furent rassasiées et sortirent ensuite.......Tout le monde mangea à satiété et il y avait là 80 personnes.

 

 

 

ABD r Rahman ibn abi bakr a dit : "nous étions 130 avec le Prophète alayhi salat wa salem - quelqu'un d'entre nous a -t-il de la farine? demanda le Prophète alayhi salat wa salam. Or il se trouva qu'un homme avait un sa de farine ou une quantité équivalente. On pétrit donc cette farine, ensuite arriva un associant de haute stature qui conduisait un troupeau de moutons.- Sont-ils à vendre demanda le prophète alayhi salat wa salam ou veux tu faire un cadeau? - pas de cadeau répondit-il mais ils sont à vendre. Le prophète sallAh alayhi wa salam acheta alors un mouton que l'on égorgea et il donna ordre d'en faire rôtir les entrailles. J'en jure par Allah il n'y eut pas une seule des 130 personne qui étaient là qui ne recut du Prophète alayhi salat wa salam un morceau de ce rôti. On donna immédiatement leur part à ceux qui étaient présents et on mit de coté celle qui revenait aux absents. Ensuite le Prophète alayhi salat wa salam fit remplir deux plats ; nous mangeames tous du contenu de ces deux plats et quand nous fumes rassasiés il en resta encore que je chargeai sur le chameau"

 

 

 

Aisha radiAllah ana a dit : le Prophète alayhi salat wa salam mourut au moment où nous pouvions apaiser notre faim avec les deux choses noires : les datttes et l'eau"

 

 

 

Bushayr ibn Yasar a entendu Suwayd ibn an Numan dire : "nous partimes avec le Messager alayhi salat wa salam pour Khaybar, arrivés à as sahba, l'Envoyé sallAllah alayhi wa salam demanda à manger. On n'apporta que du sawiq. Nous le machames et en mangeames. Ensuite le PROPHETE sallAllah alayhi wa salam demanda de l'eau et se rinça la bouche, et nous en fimes autant. Il présida la priere du maghrib sans refaire la petite ablution." un des rapporteurs sufyan ibn uyayna dit avoir entendu ce hadith de yahiya a maintes reprises

 

 

 

___________________________________________________________________________________________________________

 

 

 

Qatada a dit : nous étions chez anas qui avait un esclave panetier - jamais, jusqu'au jour où il rencontra Allah a dit Anas, le Prophète alayhi salat wa salam n'a mangé de pain mince ni de mouton dont la laine avait été enlevée en échaudant la peau"

 

 

 

d'après Qatada, Anas a dit : "jamais au grand jamais, le PRophète alayhi salat wa salam ne mangea dans une sukurruja ; il ne mangea pas non plus de pain mince, ni à une table - et sur quoi? dit-on alors à Qatada, comment mangeait-on? sUR des nattes répondit-il.

 

 

 

Humayd a entendu Anas dire : "quand le Prophète alayhi salat wa salam consomma son mariage avec safiya, j'invitai les musulmans au repas qu'il donna. Il enjoignit d'étendre des nattes sur lesquelles on placa des dattes du fromage blanc et du beurre" Amr rapporte d'apres anas que lors de son mariage avec Safiya le prophète alayhi salat wa salam fit préparerd du hays sur des nattes

 

WAHB ibn Kaysan a dit : "les gens de Syrie, pour se moquer d'Ibn az Zubayr, l'interpellaient en ces termes : hé! l'homme aux deux nappes. La mère d'ibn az zubayr lui dit : O mon cher enfant, on se moque de toi en t'appelant l'homme aux 2 nappes; sais-tu bien ce que c'est que ces 2 nappes? Il s'agit de ma nappe que j'avais partage en deux : avec l'un des morceaux j'avais bouché l'orifice de l'outre de l'Envoyé d'ALLAH ALAYHI SAlat wa salam et sur l'autre morceau je lui avais dressé son repas".

 

"quand ajoute Wahb, les gens de Syrie se moquaient de lui en l'appelant l'homme aux 2 nappes, ibn az zubayr répondait : c'est vrai, j'en jure par Allah . C'est là une injure grossière publique dont la honte retombera sur toi"

 

 

 

D'après Ibn Abbas, umm Hufayd bint al Harith ibn Hazn, la tante maternelle d'ibn abbas, offrit à manger au Prophète alayhi salat wa salam du beurre, du fromage blanc, et des lézards. Elle fit servir les lézards et on en mangea à la table du Prophète alayhi salat wa salam qui lui lles laissa sans y toucher, comme s'il éprouvait du dégoût. Si un tel mets était illicite, on n'en aurait pas mangé à la table du Prophète alayhi salat wa salam et il n'aurait pas invité à en manger

 

 



Du sawiq

 

 

 

Bushayr ibn Yasar rapporte que Suwayd ibn an Nu man lui a raconté que, étant avec le Prophète alayhi salat wa salam à as Sahba, localité à une nuit de marche de Khaybar, et l'heure de la prière étant venue, le Prophète alayhi salat wa salam demanda de quoi manger et qu'on ne trouva autre chose que du sawiq. "il en mâcha un peu et nous fîmes comme lui. Il demanda ensuite de l'eau, se rinça la bouche, filt la prière sans renouveler la petite ablution et nous fimes la priere avec lui"

 


 

Le prophète alayhi salat wa salam ne mangeait aucun mets avant qu'on ne lui en eût dit le nom, afin qu'il sût ce que c'était.

 

Ibn Abbas rapporte que Khalid ibn al Walid, qu'on appelait "Le glaive d'Allah", lu a raconté qu'étant entré avc l'Envoyé d'Allah alayhi salat wa salam chez Maymouna, sa tante maternelle et celle d'Ibn Abbas, il trouva chez elle un lézard rôti, que Hugayda Bint al Harith lui avait apporté du Najd. Elle en offrit à l'Envoyé d'Allah sallah Allah alayhi wa salamm ; mais comme il était rare qu'il avançat la main pour prendre d'un mets avant qu'on ne lui en eût parlé et dit le nom, aussitôt qu'il étendit la main, les femmes présentes l'avisèrent de la naturedu mets qu'on lui présentait en lui disant : "c'est du lézard, ô Envoyé d'Allah"

Immédiatement, l'Envoyé d'Allah sallah Allah alayhi wa salam écarta sa main du lézard. "le lézard est il donc un mets illicite? O Envoyé d'Allah! demanda Khalid ibn al walid.- Non répondit le Prophète alayhi salat wa salam, mais comme il n'y en a pas dans mon pays natal, j'éprouve de la répugnance à en manger" - "alors ajoute Khalid, je découpai l'animal et en mangeai devant l'Envoyé alayhi salat wa salam qui me regardait"

 

 


 

D'après Abu horeyra, l'Envoyé d'Allah alayhi salat wa salam a dit : un plat pour deux suffit à trois et un plat pour trois suffit à quatre"

 

Nafi a dit : "JAMAIS ibn Umar ne mangeait sans qu'on lui amenat un pauvre qui mangeait avec lui. Comme je lui avais amené un de ces convives qui avait mangé énormément il me dit : O Nafi, ne m'amène plus cet individu, car j'ai entendu le Prophète alayhi salat wa salam dire : le croyant mange dans un seul intestin, tandis que l'infidèle mange dans 7 intestins"

 

Amr (ibn Dinar) a dit : Abu Nahik était un très gros mangeur. Ibn Urmar lu  ayant dit que l'Envoyé d'Allah alayhi salat wa salam avait déclaré que l'infidèle mangeait dans 7 intestins, il répondit : Moi je crois en Allah et en son Envoyé"

 


 

Du fait de manger sur le coté :

 

Abu Juhafa rapporte que l'Envoyé d'Allah alayhi salat wa salam a dit : je ne mange jamais couché sur le côté"

 

Abu Juhayfa a dit : "j'étais auprès du Prophète alayhi salat wa salam quand il a dit  un homme qui était auprès de lui : je ne mange pas étant couché sur le côté"

 


 

Des viandes rôties - De ces mots du Coran : "....et s'empressa de leur revenir avec un veau rôti" (hanidh = mashwi) sourate11 V 69

 

Ibn Abbas rapporte que Khalid ibn al Walid a dit : "on apporta au Prophète alayhi salat wa salam un lézard rôti, , comme il étendait la main pour en prendre on lui dit que c'était du lézard. Il retira aussitôt sa main" -"serait-ce interdit?" demanda Khalid - Non, mais il n'y en a pas dans mon pays natal, il me répugne d'en manger" Khalid mangea du lézard sous les yeux du Prophète alayhi salat wa salam qui le regardait.

 


 

De la Khazira : An nadr a dit : "la khazira est faite avec du son tandis que la harira est faite avec du lait" 

 

Mahmud ibn ar Rabi al Ansari rapporte que Itban ibn malik, un des ansars qui assistèrent à la journée de Badr, vint trouver l'ENVOYE alayhi salat wa salam et lui dit : "o Envoyé d'Allah, ma vue s'est affaiblie et c'est moi qui réside la prière de mes gens. Lorsque les pluies ont grossi le torrent qui me sépare d'eux, il m'est impossible de me rendre à leur mosquée et d'y diriger la prière. Aussi désirerais-je O Envoyé d'ALLAH que tu vinsses prier dans ma demeure et j'en ferais alors un oratoire - je le ferai incha Allah répondit le Prophète alayhi salat wa salam" - "le lendemain ajoute itban, l'Envoyé d'Allah alayhi salat wa salam, vint chez moi accompagné d'abu Bakr, au moment où le jour était déjà haut. Le prophète salla Allah alayhi wa salam demanda à entrer et je le fis entrer, sans s'asseoir il pénétra dans la maison et me demanda dans quelle partie de la maison je désirais qu'il fit la prière. Je lui indiquais un endroit et là, se tenant debout, il fit le takbir. Il effectua 2 cycles de prière et fit la salutation finale. nOUS le retîmes pour manger un khazir que nous avions préparé. Il était venu à la maison de nombreuses personnes qui formèrent une grande assemblée. Quelqu'un ayant alors demandé où était malik ibn a dukhshun, un autre lui répondit : c'est un hypocrite qui n'aime ni Allah ni son Messager - Ne dis pas cela s'écria le Prophète, ne vois-tu pas qu'il a dit : "la illaha illa Allah" n'ayant en vue que la face d'Allah. Allah et son envoyé en savent plus que nous là dessus répliqua son interlocuteur. Et nous nous mîmes à dire : Nous le voyons aller vers les hypocrites et leur donner des conseils. - Allah reprit le prophète alayhi salat wa salam, écartera du feu quiconque ayant en vue la face d'Allah aura dit : "la illaha illa ALLAH"

"plus tard dit ibn shihab comme je questionnai al Husay ibn Muhamed al ansari, un des banu salaim sur le hadith de Mahmud, il me le confirma"

 


 

Du fromage blanc : Humayd a dit : "j'ai entendu Anas dire le prophète alayhi salat wa salam consomma son mariage avec Safya. On jeta sur la nappe, des dattes, du fromage blanc et du beurre" - Amr ibn abi amr a dit d'après Anas, que le Prophète alayhi salat wa salam fit faire du Hays.
 
Ibn Abbas a dit : "ma tante maternelle offrit au Prophète alayhi salat wa salam des lézards du fromage blanc et du beurre. Les lézards furent mis sur la tabel ; s'ils avaient été illicites, on ne les y eût pas placés. Le prophète salla Allah alayhi wa salam but du lait et mangea du fromage blanc
 

Des betteraves et de l'orge
Sahl ibn sad a dit : "nous étions heureux de voir arriver le vendredi. Nous avions une vieille femme qui prenait des racines de betteraves, les disposait dans un chaudron et y melait des grains d'orge. L'office terminée nous nous rendions chez elle, elle nous offrait sa pâtée, et c'est à cause de cela que nous étions heureux de voir arriver le vendredi. Ce jour là nous ne déjeunions et nous ne faisions la sieste qu'après l'office. Par Allah il n'y avait dans ce plat ni graisse, ni aucun corps gras"
 

Du fait de Ronger un os, et de retirer la viande de la marmite avant qu'elle soit cuite à point
 
Ibn Abbas, a dit : l'Envoyé d'ALLAH rongea une épaule de mouton puis il se leva et accomplit la prière sans renouveler la petite ablution"
 
iBN aBBas a dit : le Prophète salla Allah alayhi wa salam retira de la marmite avant qu'il ne fut cuit un os entouré de chair le mangea et accomplit sans renouveler la petite ablution.
 

Du fait de ronger un humérus :
 
Abu qatada a dit : "nous partimes avec le Prophète alayhi salat wa salm, nous dirigeant vers la Mecque. L'Envoyé d'Allah était campé en avant de nous et les fidèles étaient en état de sacralisation tandis que moi je ne me trouvais pas en cet état. Pendant que j'étais occupé à réparer ma chaussure, les fidèles aperçurent un âne sauvage. ils ne m'en avertirent pas voulant que je l'aperçusse moi meme. Comme je me retournais je l'aperçs en effet et aussitot j'allai à mon cheval, je le sellai et l'enfourchai, puis ayant oublié de prendre mon fouet e tma lance je leur demandai de me les passer l'un et l'autre. - Non, nous ne pouvons t'aider en quoi que ce soit. Furieux, je descendis de cheval, je pris mon fouet et ma lance et me remettant en selle je fonçai sur l'onagre. Je l'abattis et le raportai mort. Les fidèles se préciitèrent sur l'animal et le dévorèrent mais ils eurent ensuite des doutes sur le point de savoir s'ils avaient eu le droit d'en manger étant en état de sacralisation. Nous reprîmes notre marche, je cachais par devers moi un humérus de l'animal et quand nous eumes rejoint l'Envoyé d'Allah salla Allah alayhi wa salam nous le questionnames sur l'onagre. Vous en reste-t-il un morceau? demanda-t-il; jE lui présentai alors l'humérus qu'il mangea et rongea. Or il était lui aussi en état de sacralisation.
 

De fait de couper la viande avec un couteau
 
AMR ibn Umaya raconte qu'il a vu le Prophète alayhi salat wa salam découper de sa main une épaule de mouton, l'appel à la prière ayant eu lieu à ce moment il jeta l'épaule de mouton et le couteau dont il s'était servi pour découper, se mit debout et pria sans renouveler la petite ablution.
 

Abu horayra a dit : "jamais le Prophète alayhi salat wa salam ne dit de mal sur un met ; s'il l'aimait il en mangeait, s'il ne l'aimait pas il le laissait"
 
aBu Hazim raporte qu'il posa à SAHL la question suivante : "du vivant du PROPHETE alayhi salat wa salam, avez vous jamais vu de la farine blutée? - non répondit-il- Ne blutiez vous donc pas la farine d'orge reprit Abu Hazim. - Non mais nous soufflions sur la mouture" répliqua Sahl.
 

De ce que mangeaient le PROPHETE et ses compagnons radi Allah anaoum
 
aBou Horayra a dit : un jour, le Prophète alayhi salat wa salam partagea des dattes entre ses compagnons. Chacun d'eux reçut 7 dattes et j'en eus pour ma part 7 aussi, dont une hashafa (mauvaise qualité). De toutes ces dattes aucune ne fut plus extraordinaire que cette dernière tant elle fut dure à mâcher.
 
Saad a dit : "je me suis vu moi 7e avec le PROPHETE alayhi salat wa salam et nous n'avions rien autre à manger que des feuilles de habla ou des fruits de habla ; aussi nos défécations étaient elles pareilles à celles des moutons. Alors les Banu asad se mirent à m'enseigner les pratiques de l'islam. Je ne réussis pas à ce moment à les apprendre et tous mes efforts furent vains"
 
abu Hazim ayant interrogé Sahl ibn sad en ces termes : "l'envoyé alayhi salat wa salam a-t-il jamais mangé du pain de farine blutée?"
sahl répondit non jamais depuis le moment où il reçut sa mission divine jusqu'au jour de sa mort.
dU temps de l'ENVOYé salla Allah alayhi wa salam reprit abu hazim, n'aviez vous pas de tamis?
depuis le moment où il a recut sa mission divine jusqu'au jour de sa mort, l'Envoyé d'Allah salla Allah alayhi wa salam n'a jamais vu un seul tamis chez lui répliqua Sahl.
Comment m'écriai-je vous mangiez de la farine d'orge non blutée? - Nous soufflions sur la mouture répondit-il une partie du son s'envolait et avec ce qui restait nous faisions la bouillie que nous mangions.
 
sAID AL mAQBURI RAPPOrte qu'Abu Hurayra passant près d'un groupe de gens qui avaient devant eux un mouton rôti fut invité à en manger, et qu'il refusa en disant : "l'Envoyé d'Allah alayhi salat wa salam a quitté ce monde sans avoir mangé du pain d'orge à sa faim"
 
Anas ibn malid a dit : jamais le Prophète alayhi salat wa salam n'a mangé sur une table, ni dans une sukurruja, il n'a jamais mangé de pain mince" - "et sur quoi mangeait-on? demanda Qatada - sur des nappes répondit Anas
 
Aisha radia Allah ana a dit : "depuis le jour de son arrivée à Médine jusqu'au moment de la mort du Prophète alayhi salat wa salam, la famille de Muhammad ne mangea 3 jours de suite du pain de froment
 

De LA TALBINA : (mets fait de farine ou de son avec du lait et du miel)
 
Urwa rapporte d'après Aicha, que lorsque celle ci avait erdu un des membres de sa familles, les femmes s'assemblaient auprès du défunt ; puis quand ces femmes s'étaient retirées et qu'il ne restait plus que la famille et les intimes, Aisha ordonnait d'apporter une marmite de talbina que l'on faisait cuire. On faisait ensuite du tharid sur lequel on versait la talbina. "mangez en leur disait alors aisha, car j'ai entendu l'Envoyé d'ALlah alayhi salat wa salam déclarer que la talbina soulageait le coeur et dissipait en partie les chagrins"
 

Du Tharid : (bouillon de viande et de légumes avec du pain émietté dans le bouillon, avec parfois des morceaux de viande)
 
Abu Mousa ala ASHARI rapporte que le Prophète alayhi salat wa salam a dit : "un grand nombre d'hommes ont été parfaits mais parmi les femmes il n'y a eu de parfaites que : MARIE fille d'Imran, Assya femme de pharaon,  quant à la supériorité de Aisha elle est comme la supériorité du tharid sur tous les autres aliments."
 
d'après Thumama ibn anas, anas a dit : "j'étais entré avec le Prophète alayhi salat wa salam chez un de ses affranchis qui était couturier. Après avoir rapporté un plat rempli de tharid, le couturier reprit son travail. Le prophète alayhi salat wa salam commença a chercher les morceaux de courge, et je me mis à faire come lui pour les placer devant lui. Depuis cette époque je n'ai cessé d'aimer les courges"
 

Du mouton rôti
 
Qatada a dit : nous allions chez anas ibn Malid, qui avait un panetier à poste fixe. - mangez nous disait anas ; je ne sache pas que le Prophète alayhi salat wa salam ait jamais vu du pain mince avant d'avoir rejoint Allah, ni qu'il ait vu un mouton entier rôti"
 
aMr ibn Umaya ad damri a dit : j'ai vu l'Envoyé d'Allah alayhi salat wa salam, découper une épaule de mouton et en manger. A ce moment on fit l'appel à la prière et il se leva, laissa son couteau et accomplit la prière sans renouveler la petite ablution"
 

Des mets dont les anciens faisaient provision pour leur expéditon..
 
Aisha et Asma ont dit : "nous préparames des vivres pour le Prophète alayhi salat wa salam et Abou bakr"
 
Abis ibn rabi a dit : "je demandais à Aisha si le  PROPHETE salla Allah alayhi wa salam, avait interdit de manger la chair des animaux des sacrifices au delà de 3 jours - il ne le fit, répondit-elle que durant uen année où les gens souffrirent de la famine ; il voulut que le riche donnat à manger au pauvre. Si nous pouvions  nous procurer un peid de mouton nous le mangions après quinze jours. - qui vous réduisait à agir ainsi? demandai-je à aisha. Elle se mit à rire et répondit : jusqu'au jour où Muhammad alayhi salat wa salam rejoignit Allah, sa famille ne mangea pas à sa faim 3 jours de suite du pain de froment accompagné d'autre chose.
 
Jabir a dit : "du vivant du Prophète alayhi salat wa salam nous faisions provision des chairs des victimes du pèlerinage et les gardions jusqu'à Médine (confirmation par un autre isnad et indication d'un fausse variante)

Du Hays
 
d'après anas ibn Malik le Prophète alayhi salat wa salam a dit à Abu Talha : "cherche moi pour me servir un de tes esclaves"
"abu talha me prit en croupe derriere lui et m'amena ; ce fut moi qui servis l'Envoyé d'ALLAH alayhi salat wa salam. Chaque fois qu'il  descendait de sa monture je l'entendais répéter souvent ces mots : O Mon Seigneur, je me réfugie auprès de toi contre les soucis, les chagrins, l'impuissance, la paresse, l'avarice, la lâcheté, les lourdes dettes et la trop vive poursuite des créancier. Je ne cessai d'être à son service jusqu'à  ce que nous revinmes de Khaybar, d'où il ramena Safiya bint huyayy qu'il avait prise pour sa part de butin. Je le vis alors lui organiser une selle derrière lui au moyen de manteaux et de voiles, et la prendre en croupe derrière lui. Arrivés à as sahba il fit préparer du hays sur des napes puis il m'envoya inviter certaines personnes qui mangèrent de ce mets. Telle fut la célébration de son mariage avec elle. Il poursuivit ensuite sa route, et quand on fut en vue d'Uhud, il dit : c'est une montagne qui nous aime et que nous aimons. Enfin quand on dimina Médine il s'écria : 0 mon Seigneur, je déclare sacré l'espace compris entre ces deux montagnes comme Abraham alayi salam a déclaré sacré le territoire de la Mecque. O mon Seigneur, bénis pour eux leur mudd et leur sâ"

 

aBD r Rahman ibn abi layla rapporte qu'étant avec d'autres personnes chez hudhayfa celui-ci ayant demandé à boire, un mage lui apporta une coupe en argent. A peine eut-il la coupe dans sa main, que Hudhayfa la lui lança en s'écriant : je le lui avais défendu plus d'une fois et même plus de deux fois" comme s'il avait voulu dire : "sinon je n'aurais pas agi ainsi. mais j'ai entendu le Prophète alayhi salat wa salam dire : ne portez pas de vêtement de soie, ni de brocart, ne buvez pas dans des vases d'or ou d'argent ; ne mangez as dans des plats de cces métaux. Ce sont là des choses pour les infidèles dans ce monde, nous nous les aurons dans l'autre monde."

 


La mention des mets :

 

d'après Abu Moussa al ashari, l'Envoyé d'ALLAH a dit : Le croyant qui récite le Coran est comme l'orange parfumée à l'odorat et parfumée au goût. Le Croyant qui ne récite pas le Coran est pareil à la datte qui n'a pas d'odeur, mais qui est sucré au goût. L'hypocrite qui récite le Coran est comme le buis dont le parfum est agréable et la saveur amère. L'hypocrite qui ne lit pas le Coran est pareil à la coloquinte qui n'a pas de parfum et dont la saveur est amère"

 

d'après Anas, le PRophète alayhi salat wa salam a dit : la supériorité de Aisha sur les autres femmes est comme la supériorité du tharid sur les autres mets"

 

D'APRès abou horayra, le PRophète ALAYHI SALAT wa salam a dit : "le voyage est un fragment de la torture ; il vous prive de sommeil et de nourriture. Que celui qui a terminé ses affaires se hâte de tourner bride et de rentrer dans sa famille"

 


 

Les condiments : (on entend par là tout ce qui ce mange avec du pain en dehors de la viande)

 

Al qasim ibn Muhamae a dit : "l'affaire de barira, a fixé 3 règles canoniques :

  1. aisha ayant voulu l'acheter pour l'affranchir, les patrons de barira lui dirent : nous la vendrons mais en conservant le droit de patronage, aISHA rAPporta ce propos à l'Envoyé d'Allah salla Allah alayhi wa salam : si tu le veux, admets cette condition mais le patronage n'appartient qu'à celui qui affranchit.
  2. En affranchissant barira Aisha lui donna à choisir entre rester sous la puissance de son mari ou se séparer de lui
  3. un jour que le PROPHETE salla Allah alayhi wa salam, entra dans l'appartement de Aisha, il vit la vapeur s'échapper d'une marmite placée sur le feu. Il demanda à manger et on lui approta quelques condiments qui se trouvaient dans la maison. - mais fit-il observer n'est-ce pas de la viande que je vois là? - certes oui o Envoyé d'Allah, lui répondit-on, mais cette viande a été donnée en aumône à barira qui en a fait cadeau. - pour elle, reprit le Prophète alayhi salat wa salam c'est une aumône pour nous c'est un cadeau. 

 

Les mets sucrés et le miel

 

Urwa rapporte que Aisha a dit : l'envoyé d'Allah alayhi salat wa salem aimait les mets sucrés et le miel"

 

Abou horayra a dit : "je m'étais attaché à la personne du Prophète salla Allah alayhi wa salam, ne demandant qu'à calmer la faim car je ne mangeai jamais de pain levé et ne revêtis jamais d'étoffes de soie ; je n'avais personne à mon service ni homme ni femme. Quand j'avais trop faim, je  m'appliquais des pierres sur le ventre et j'allais demander à quelqu'un de me réciter des versets que je savais cependant, dans l'espoir que cette personne m'emmenerait chez elle et me donnerait à manger. L'homme le plus charitable envers les pauvres était Jafar ibn abi talib, il nous emmenait chez lui et nous donnait à manger de tout ce qu'il avait chez lui et quand on nous apportait une outre dans laquelle il n'y avait plus rien, nous la partagions en deux pour lécher ce qui restait aux parois"

 


 

 

Des courges

 

d'après anas, le PRophète salla Allah alayhi wa salam alla trouver un de ses affranchis qui était couturier. On apporta des courges ET LE prophète salla Allah alayhi salat wa salam se mit à en manger; "je n'ai jamais cessé d'aimer les courges depuis ce jour où j'ai vU L'Envoyé alayhi salat wa salam en manger


 

Donner à manger à ses frères en religion

 

Abu masud al ansari adit : il y avait parmis les ansar un homme qu'on appelait abu shuayb qui avait un esclave marchand de viande.

-fais moi dit il à son esclave un repas car j'invite le PRophète alayhi salat wa salam et nous serons 5 lui compris. Il invita l'ENVOYE d'ALLAH alayhi salat wa salam comme 5e convive. Un homme les ayant suivis, le PROPHETE alayhi salat wa salam dit : tu nous as invités de façon  à etre 5 en tout ; or voici un homme qui nous a suivis. Veux tu le laisser entrer ou veux tu qu'il reste à la pORTE? -

- QU'il entre répondit abou shuayb"

Mouhamed ibn Yusuf a entendu Mouhamed ibn ismael dire : "quand les gens sont à une table, ils ne doivent pas se passer des aliments d'une table à une autre, mais ils peuvent se passer les uns aux autres des aliments de leur prore table. Sinon ils doivent s'abstenir"

 

 

 


 

de celui qui invite à manger et se met à vaquer à ses occupations...

du potage, de la viande séchée 

 

d'après anas ibn malik, un couturier invita le ProphèTE alayhi salat wa salam à manger d'un mets qu'il avait préparé : "j'allais avec le PROPHETE salla Allah alayhi wa salam, dit anas et le tailleur présenta au Prophète du pain d'orge et un potage dans lequel il y avait des courges et de la viande séchée. Je vis l'envoyé d'ALLAH alayhi salat wa salam rechercher les morceaux de courges tout autour du plat et depuis ce jour là je n'ai pas cessé d'aimer les courges.

 

Aisha a dit : "il ne fit ela que l'année où l'on souffrit de la famine, voulant que le riche donnât à manger aux pauvres. Nous gardions des pâturons pour les manger quinze jours plus tard. La famille de Mouhamed ne mangea jamais à sa faim 3 jours de suite du pain de froments avec des condiments."


 

 

 

Ibn AL mubarak a dit : "il n'y a rien de mal à se passer de l'un à l'autre des mets à la même table), mais non d'une table à une autre."

 


 

 

Du concombre (qiththa peut s'appliquer à tous cucurbitacées telles que le melon ou pastèque) avec des dattes fraiches

 

Abd Allah ibn jafar ibn abi thalid a dit : "j'ai vu l'ENVOYE D'ALLAH alayhi salat wa salam manger des dattes fraîches avec du concombre"


 

 

Des dattes : de ces mots du Coran : "secoue vers toi ce fût de palmier, pour en faire pleuvoir des dattes mûres toutes cueillies" S19V25

 

 

abu uthman dit : je fus l'invité de abou horayra pendant 7 jours; lui , sa femme et son domestiques se partageaient la nuit par tiers. L'un priait un tiers, puis il éveillait l'autre. Je lui ai entendu dire ceci : l'envoyé d'ALLAH ALAYHI SALAT WA SALAM partagea des dattes entres ses compagons. Ma part fut de 7 dont une de mauvaise qualité."

"ma part fut de 5 dont quatre bonnes et une mauvaise, je constatais que la mauvaise fut la plus dure à macher" (abu uthman)

 

Aisha a dit : l'envoyé d'Allah mourut alors qu nous étions rassasiés de deux choses noires : les dattes et l'eau

 

 

Jabir ibn AbdAllah a dit : il y avait à Médine un juif qui me prêtait sur mes dattes jusqu'au moment de la cueillette. Or Jabir possédait la terre  qui est sur le chemin de RUMA. Ce juif poursuivit jabir vint au moment de la cueillette qui n'avait rien produit et je lui demandai d'attendre jusqu'à la récolte suivante. Informé de ce fait, le Prophète alayhi salat wa salam dit à ses Compagnons : allons demander au juif d'accorder un délai à jabir. Ils vinrent alors à la palmeraie et le prophète salla Allah alayhi wa salam parla au juif qui répondit : o abu Al Qasim je n'accorde aucun délai. Le prophète alayhi salat wa salam fit le tour de la palmeraie et revenu auprès du juif il lui parla de nouveau. Le juif ayant refusé j'apportai quelques dattes fraîches que je plaçais devant le Prophète alayhi salat wa salam. Il les mangea puis me dit : où est ta tonnelle o jabir ? je la lui indiquais, fais y étendre un tapis pour moi; j'étendis ce tapis et le PROPHETE alayhi salat wa salam entra, dormit et ensuite se réveilla. Je lui apportai à ce moment une autre poignée de dattes qu'il mangea également puis il se leva, parla au juoif qui persista dans son refus. Alors il parcourut une seconde fois la palmeraie, et me dit o jabir, cueille et paye tes dettes. Le Prophète alayhi salat wa salam assista à la cueillette : je recueillis de quoi payer mes dettes et il me resta encore un excédent. Je sortis pour aller trouver le Prophète alayhi salat wa salam à qui j'annonçai la bonne nouvelles= J'atteste dit il alors que je suis Rasoul Allah"

 

abd Allah ibn umar, a dit : tandis que nous étions assis auprès du Prophète alayhi salat wa salem on apporta de la moelle de palmier. IL y a dit le prophète salla Allah alayhi wa salam, parmi les arbres un arbre qui est béni comme l'est le musulman. Je pensai qu'il s'agissait du palmier et voulus dire : o envoyé d'Allah, c'est le palmier. Mais comme nous étions là, moi compris 10 personnes, et que j'étais le plus jeune de cette réunion je gardais le silence. Alors le PROPHETE salla Allah alayhi wa salam dit : c'est le palmier

 

d'après sad ibn abi waqqas, le PROPHETE alayhi salat wa salm a dit : "quiconque le matin mange tout d'abort 7 dattes ajwa (de la meilleure espèce de dattes) n'aura à redouter ce jour là ni poison ni maléfice"

 

Jabala ibn suhaim a dit : "pendant une année de disette nous étions avec ibn az zubayr et il nous distribua des dattes. Abd Allah ibn umar qui passait près de nous pendant quenous les mangions nous dit : n'en mangez pas plusieurs à la fois car le Prophète salla Allah alayhi wa salam a interdit d'en user ainsi. Il ajouta ensuite à moins que votre frère ne vous y autorise"

 

Umar rapporte que le Prophète alayhi salat wa salam a dit  : parmis les arbres il en est un qui ressemble au musulman et c'est le palmier

 


 

 

Des choses qui répugnent : ail, ou autres légumes

 

Abd al aziz a dit : "comme on demandait a anas ce qu'ilavait entendu dire au PROPHETE salla Allah alayhi wa salam au sujet de l'ail, il répondit que celui qui a mangé de l'ail ne s'apporche pas de nos oratoires de prière.

 

Jabir ibn AbdAllah assure que le PROPHETE salla Allah alayhi wa salam a dit : que celui qui a mangé de l'ail et de l'oignon doit se tenir à l'écart de nous ou suivant une variante à lécart de nos oratoires de prières."


 

du KABATH qui est le fruit de l'arak (c'est un arbre épineux dont les tigres remplissent l'office de brosse à dent. Son nom SALVADORA PERSICA ou CISSUS ARBOREA

 

Jabir ibn Abd Allah a dit : "nous étions avec le Messager salla Allah alayhi wa salam à Marr az zarahn en trainde cueillir des kabath. Choississez les noirs s'écria Le PROPHETE alayhi salat wa salam, ce sont les meilleurs. - Alors lui dis je tu as donc gardé les moutons? - oui me repondit-il y'a-t-il un seul prophète qui ne les ait gardés?"

 


 

Voilà je complèterais cet article par les bonnes manières au moment des repas inchAllah.

J'espère que vous avez appris des choses....

 

QU'Allah nous guide et nous pardonne, qu'Il nous accorde la subsistance et nous évite la famine, et préserve les peuples qui en sont atteints, et leur offre la meilleur des récompenses pour leur patience et souffrances

 

amine amine amine

 

 

Votre soeur Angie oum ilyes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




21/10/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres